23/06/2013

New Victoria, Lia Habel

Présentation. 2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays…

Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.

new-victoria.jpg

Mon avis. J’ai profité d’une offre très alléchante pour acheter ce roman en numérique. Cela signifiait donc pour moi le lire sur PC, ce qui s'avère quand même parfois un peu ardu… mais ne l'a pas été puisque je suis entrée directement dans le récit.

J’ai passé un bon moment en compagnie de Nora et Bram… et des zombies, souvent peu ragoutants mais pour certains attachants - se détachant aussi, par ailleurs -.

Le contexte proposé est original puisque l’on se retrouve plongé dans un futur où, après tempêtes, glaciation et autres phénomènes naturels meurtriers, bon nombre de pays ont disparu de la surface du globe et désormais émerge New Victoria, érigée autour des principes à l’honneur lors de l’époque victorienne. J’ai trouvé très savoureux le contraste entre les technologies modernes et un mode de vie "à l’ancienne" où apparences et conventions sont les maîtres-mots.

Or Nora Dearly s’encombre difficilement de ces conventions qui assignent à la jeune fille modèle un rôle de "potiche bien élevée" qu’elle n’accepte (évidemment) pas. Le problème, c’est que, orpheline de mère et suite au décès un an auparavant de son père, elle s’est retrouvée sous la tutelle de sa tante, une femme qui songe avant tout à ses propres intérêts, sans se soucier le moins du monde de sa nièce, si ce n’est pour lui trouver un "bon mari", financièrement parlant s’entend.

La situation politique devient tendue depuis que des Punks, opposés à New Victoria, lancent des attaques aux frontières du pays. C’est dans ce contexte que Nora est enlevée par des "rebelles" et emmenée bien loin de chez elle ; elle fera la connaissance des zombies et découvrira que tous ne sont pas forcément à mettre dans le même panier (putrescent)...

Ce fut une lecture agréable, présentée sous la forme de points de vue différents puisque les narrateurs changent au fil des chapitres et même si l’on comprend tout de suite comment vont évoluer les relations entre Nora et Bram, l'ensemble n’est pourtant pas dégoulinant, de mièvrerie, en tout cas. Cependant, les billets relatifs au tome 2 sont tels que je ne pense pas m’aventurer dans la suite  : je préfère rester sur une bonne impression.

Traduction : Audray Sorio.

14:50 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire