30/06/2013

Le journal de mon père, Jirô Taniguchi

Présentation. Moi qui n'étais pas revenu dans ma ville natale depuis plus de dix ans, je découvrais peu à peu de facettes de mon père qui m'étaient inconnues.

Je prenais conscience du fossé que j'avais creusé pour échapper à tout dialogue avec lui.

journal-de-mon-pere.jpg

Mon avis. C’est dans le cadre de la 5e session de LDPA que j’ai choisi de lire cet album dans ma PAL depuis un bon moment. Ma réaction ? Pourquoi diable ne l'en ai-je pas sorti plus tôt ? Merci à unchocolatdansmonroman qui a sélectionné pour moi entre autres cet ouvrage.

J’aime toujours autant le dessin de Taniguchi, celui découvert dans Quartier lointain qui m’avait à l’époque enchantée et qu'il m'est d'ailleurs arrivé, depuis lors, de proposer en lecture à mes élèves.

Le propos rejoint ici celui de Quartier lointain puisqu’il y est aussi question d’une évocation du passé, en une espèce de chronique, cette fois douce-amère.

Yochan vient d'apprendre la mort de son père qu'il n'avait plus vu depuis quinze longues années : chaque fois qu'il aurait éventuellement pu rendre visite à sa famille demeurée à Tottori, il prétextait un surplus de travail pour éviter le (long) déplacement depuis Tokyo. C'est ainsi que le temps s'était écoulé, inexorablement, jusqu'à cet appel de sa sœur lui annonçant le décès de leur père. On a très vite l'impression que Yochan se sent contraint d'assister aux funérailles de son père mais le cœur ne semble pas y être...

Le lecteur découvre alors par bribes, grâce à l'évocation de membres de la famille réunis autour du défunt, principalement l'oncle et la sœur de Yochan, leur histoire, celle de cette famille déchirée lors du départ de la maman. Yochan prend alors connaissance des événements qui l'ont façonné (presque) à son insu et rempli de rancœur à l'encontre de son papa sur qui il a toujours rejeté la "faute".

Un très beau récit, touchant, superbement mis en images.


Traduction : Marie-Françoise Monthiers.


Pour découvrir la lecture de unchocolatdansmonroman, c'est par ici.


La couverture illustre l'idée n° 30 du challenge des 170 idées : une chaise ou un équivalent.

17:28 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire