28/05/2013

La Religieuse, Denis Diderot

Présentation. Parce qu'elle est une enfant illégitime, Suzanne Simonin est enfermée par ses parents chez les religieuses de Longchamp où on la force à prononcer ses voeux. Pieuse et innocente, elle tombe sous la coupe d'une nonne illuminée déjà perdue de mysticisme avant de devenir la proie d'une mère supérieure qui va faire de sa réclusion un enfer. Harcelée, martyrisée, elle subit les pires sévices. Femme cloîtrée soumise à toutes les perversions de la vie monastique, Suzanne peut-elle échapper à la folie ?

Religieuse.jpg

Mon avis. C'est suite à la remarque très enthousiaste de Mypianocanta à propos de ce livre que j'ai décidé de le lire ; il me permet en outre de (re)plonger dans les "classiques".

J'ai apprécié cette lecture mais de manière tout à fait inégale : la première partie m'a plu, à savoir la relation de la claustration, contre son gré, de Suzanne avec sa profonde tristesse, sa douleur, sa souffrance.

Sa famille s'est débarrassée d'elle comme d'un objet par trop encombrant pour des raisons que l'on découvrira au fil du texte ; rejetée de tous, elle subira les brimades, parfois extrêmement violentes, de la part de (bon nombre de) ces soi-disant servantes du Christ.

En revanche, la deuxième partie m'a parfois un peu agacée dans le sens où il était pour moi inimaginable que la jeune fille ne saisisse pas où sa nouvelle supérieure voulait "en arriver avec elle" ; je trouve qu'à ce point-là, cela ne s'appelle même plus de la naïveté (Candide est battu à plate couture) ; pourtant, après réflexion, je me dis que vu son jeune âge et l'époque, peut-être cela devient-il compréhensible. Peut-être.

Il n'en demeure pas moins que les personnages sont très (trop) caricaturaux à mon goût et par conséquent, je suis demeurée quelque peu extérieure à l'action ; cependant, puisque l'objectif poursuivi par Diderot était de réaliser une critique virulente du monde clérical, ce texte est indéniablement une réussite.

Ce récit me permet d'illustrer la session 2 du challenge "Comme à l'école" et entre également dans le challenge "Un classique par mois".

challenge-co-ecole.gif

classiqueparmois.jpg

11:36 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Ah oui je comprends tout à fait ta réticence pour la deuxième partie. Mais peut-être que Diderot en a un peu rajouté sur le côté "oie blanche" de la demoiselle ?
A relire ce que j'en ai écrit, c'est plus l'écriture et la construction qui m'avait plu que l'histoire en elle-même en fait.
Merci pour ce partage :)

Écrit par : Mypianocanta | 28/05/2013

Répondre à ce commentaire

"En son temps" - au moins 30 ans -, un roman qui m'avait beaucoup plu ...:-)

Écrit par : Jacqueline | 29/05/2013

Répondre à ce commentaire

Tiens, mon père vient justement de parler de ce livre. Pour ma part, je ne le connais pas du tout.
Bonne semaine.

Écrit par : Philippe D | 02/06/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire