04/03/2013

Sanditon, Jane Austen (et "romancière d'aujourd'hui")

Présentation. En ce début du XIXe siècle où la bonne société anglaise découvre les bienfaits des bains de mer, les Parker se sont mis en tête de faire de la paisible bourgade de Sanditon une station balnéaire à la mode.

Invitée dans leur magnifique villa, la jeune Charlotte Heywood va découvrir un monde où, en dépit des apparences "très comme il faut", se déchaînent les intrigues et les passions. Autour de la tyrannique lady Denham et de sa pupille Clara gravitent les demoiselles Beaufort, le ténébreux Henry Brudenall et l'étincelant Sidney Parker, peut-être le véritable meneur de jeu d'une folle ronde des sentiments. Observatrice avisée, Charlotte saura-t-elle demeurer spectatrice ? Le cœur ne va-t-il pas bouleverser les plans de la raison ?

À sa mort en 1817, Jane Austen laissait cette œuvre inachevée. Une romancière d'aujourd'hui a relevé le défi de lui donner un prolongement. Un exercice mené à bien dans la plus remarquable fidélité, avec autant de tact que de brio.

Sanditon.jpg

Mon avis. Je me suis dit à plusieurs reprises lors de cette découverte que Jane Austen est l’un des rares auteurs à avoir écrit des récits de très grande qualité dans lesquels il ne se passe pas grand-chose. Et pourtant, je ne m’y ennuie jamais, même si, parmi ceux lus jusqu’à présent, j’ai un peu moins apprécié Emma.

Point donc ici d’action, d’aventures, mais, comme toujours, une peinture de la société anglaise bien pensante du XIXe siècle.

Le récit commence avec un accident de calèche et la rencontre inopinée entre le couple Parker et la famille de Charlotte Heywood, laquelle sera alors invitée à Sanditon, une station balnéaire à l’essor de laquelle Tom Parker veut à tout prix contribuer.

C’est donc à travers le regard de la jeune fille que le lecteur découvre chacun des protagonistes ; bien vite, une personnalité se détache du lot : celle de Sidney, le frère de Tom. L'attention de Charlotte - à son "esprit défendant", pourtant -, et par là même celle du lecteur, est attirée par cet homme séduisant qui semble toujours habilement arriver à ses fins, mais de quelles fins s'agit-il, en réalité ? Difficile de le savoir…

C'est dans les dernières pages du livre que j'ai découvert à quel chapitre la "romancière d'aujourd'hui" a pris le relais de Jane Austen et franchement, j'en ai autant savouré l'écriture que dans les autres romans lus même si, avant l'épilogue, survient un épisode pour le moins rocambolesque et quelque peu incongru, mais qui ne dénature pas l'ensemble.

Merci à Livraddict et au Livre de Poche pour ce partenariat.


Voici donc mon "classique du mois" ainsi que l'illustration de l'idée n° 84 du challenge des 170 idées : un corps ou quelque chose à proximité de l'eau.

classiqueparmois.jpgchallenge170idees.jpg

19:21 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Une lecture agréable pour moi aussi, malgré cet épisode un peu farfelu ;)

Écrit par : Nahe | 05/03/2013

Répondre à ce commentaire

Deux belles plumes, donc :-)

Écrit par : paikanne | 05/03/2013

Je crois qu'on est tous d'accord sur cette scène qui dénote mais cela reste malgré tout une très bonne lecture :)

Écrit par : Alice | 12/03/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire