19/01/2013

Purge, Sofi Oksanen

Présentation. En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes.
Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. […]

Sofi Oksanen s’empare de l’Histoire pour bâtir une tragédie familiale envoûtante. Haletant comme un film d’Hitchcock, son roman pose plusieurs questions passionnantes : peut-on vivre dans un pays occupé sans se compromettre ? Quel jugement peut-on porter sur ces trahisons ou actes de collaboration une fois disparu le poids de la contrainte ?

Des questions qui ne peuvent que résonner fortement dans la tête des lecteurs français.

purge.jpg

Mon avis. C’est dans le cadre du challenge "Destination" organisé par Evertkhorus et consacré cette fois à la Finlande que j’ai choisi de lire ce livre.

Ce roman est dur, sans complaisance : bon nombre de passages sont éprouvants même s’il arrive que cette souffrance endurée par les deux femmes soit parfois exprimée, paradoxalement, à travers l’implicite ; dans d’autres cas, les mots disent crument les choses, mais sans "étalage en longueur". Des mots percutants afin que le lecteur comprenne ce qu'ont enduré les deux femmes. Deux générations différentes ; deux destins confrontés à la douleur en raison des "Rouges", couleur devenue irrémédiablement aussi celle du sang.

Le récit alterne trois types d'épisode : la vie d'Aliide dans sa jeunesse et les années liées à l'occupation soviétique de l'Estonie ; la vie de Zara avant son arrivée dans le jardin de la vieille femme ; la confrontation des deux femmes dans un huis clos souvent oppressant.

J'ai apprécié cette lecture mais ce n'est pas un coup de coeur (même si c'est un coup de poing) : certaines parties m'ont vraiment entraînée sur les traces des deux protagonistes, désireuse que j'étais d'en découvrir davantage ; à d'autres moments, j'avais l'impression que les choses s'enlisaient. En outre, même si j'ai aussi "souffert" avec elles, étrangement, j'avais l'impression de n'être "que spectatrice". Enfin, le dénouement m'a paru vouloir être une révélation alors qu'il était (presque) devenu évident.

Traduction : Sébastien Cagnoli.

Ce récit entre aussi - comme lecture complémentaire - dans le défi Scandinavie (blanche).

Logo-Destination-Finlande-300x168.jpg

scandinavie-blanche.jpg

11:57 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (13) |

Commentaires

J'avais beaucoup aimé ce livre. Par contre, ensuite je fus un peu déçue par Les vaches de Staline, sorti en France après mais écrit avant.

Écrit par : Jostein | 19/01/2013

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas ce livre...

Écrit par : paikanne | 19/01/2013

J'ai failli choisir ce roman car j'avais lu de très bonnes choses dessus (et tu me confortes dans l'idée qu'il est à lire) mais j'ai préféré prendre quelque chose de plus léger à lire et je ne regrette pas du tout mon choix.

Écrit par : Frankie | 19/01/2013

Répondre à ce commentaire

Effectivement, si je retente un jour du Paasilinna, je prendrai "ce lièvre" ; j'avais été assez déçue par Petits suicides entre amis...

Écrit par : paikanne | 19/01/2013

Ce livre me fait de l'oeil depuis un bon bout de temps, et c'est vrai que j'ai également hésité à le prendre pour la Destination Finlande, mais le manque de temps m'a finalement amené à lire un roman plus léger et plus doux.
Quoiqu'il en soit, je pense que Purge fera parti de mes prochaines lectures nordiques. Il a l'air véritablement poignant ...

Écrit par : Sylly | 19/01/2013

Répondre à ce commentaire

Il l'est, effectivement...

Écrit par : paikanne | 19/01/2013

Merci pour cette découverte et ta participation!

Écrit par : evertkhorus | 20/01/2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce challenge :-)

Écrit par : paikanne | 21/01/2013

comme Jostein, j'avais préféré celui-ci aux "Vaches de Staline"

Écrit par : Lystig | 20/01/2013

Répondre à ce commentaire

J'avais repéré aussi ce livre. Comme il a été déjà dit, tu me confirmes que c'est un livre à lire !!
Belle chronique !

Écrit par : BouQuiNeTTe | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

Tiens, tiens, un livre qui aurait pu convenir pour mon challenge...
Passe un bon weekend. Derniers petits coups de froid parait-il.

Écrit par : Philippe D | 26/01/2013

Répondre à ce commentaire

Je l'ai ajouté à cette session. Pourquoi pas?

Écrit par : Philippe D | 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé l'ambition de ce livre, la part historique très présente, la vie d'Aliide, compromise effectivement dans une Histoire compliquée...
Par contre, j'ai été déçue par le dénouement de ce roman : il m'a laissée sur ma faim. Dommage.

Écrit par : Itzamna | 14/02/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire