15/01/2013

Bram Stoker : Dans l'ombre de Dracula, Alain Pozzuoli

Présentation. En avril 1912, Bram Stoker (1847-1912), l'une des figures les plus caractéristiques de la littérature gothique anglo-saxonne, basculait "au-delà du crépuscule". L'auteur de Dracula, le plus terrifiant livre d'épouvante du XIXe siècle, plongeait alors dans un long purgatoire, relégué dans l'ombre de sa monstrueuse et vampirique créature qui, elle au contraire, allait bientôt devenir par la magie du cinéma, un nouveau mythe moderne, connu dans le monde entier, et incarnant depuis l'un des emblèmes de la culture populaire mondiale.

C'est à la découverte de cet homme à l'existence mystérieuse, riche et contrastée, que nous entraîne Alain Pozzuoli dans cette biographie où il nous dévoile l'univers intime de celui autour duquel gravitèrent les personnalités les plus importantes du XIXe siècle à Londres, Oscar Wilde, Henry Irving, Ellen Terry, Winston Churchill, George Bernard Shaw, etc.

Littérature, théâtre, journalisme, occultisme, politique ; Bram Stoker était à l'orée de tous les domaines. De Dublin à Londres, en passant par les Etats-Unis, toutes les étapes de sa vie sont ici racontées avec leurs corollaires dans son oeuvre littéraire.

pozzuoli-stoker.jpg

Mon avis. Je lis très peu de livres en dehors des romans sauf quand j'y suis "obligée" pour mes cours. Mais il se fait qu'en ce qui concerne celui-ci, trois facteurs ont joué en sa faveur : d'abord, il s'agit de la vie de Bram Stoker et j'admire profondément Dracula ; ensuite, je l'ai gagné - dédicacé, s'il vous plaît - lors des Halliennales ; enfin, il s'inscrivait pile poil dans la 13e session du challenge "Un mot, des titres" [mot "ombre"].

Même si j'ai fait une (longue) pause dans la lecture en raison des divers SP et lectures communes, je l'ai terminé "dans les temps".

Je peux donc dire que je le conseille à celui qui désire se lancer sur la piste de ce grand monsieur, dépassé en notoriété par sa créature de papier.

L'on y découvre ce qu'a dû être son enfance, ternie par la maladie, ainsi que ses possibles penchants homosexuels, ceux-là même qui laisseront des traces dans son œuvre, qu'elle soit "draculesque" ou non.

S'ajoute aussi une mine d'informations relative aux multiples adaptations cinématographiques, télévisuelles, théâtrales... de Dracula, qu'elles demeurent dans la lignée de celle du maître ou non, qu'elles soient de qualité ou non.

Enfin, des annexes complètent cet ensemble pourtant déjà bien fourni.

Un-mot-des-titres.jpg

10:20 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire