24/12/2012

Défendre Jacob, William Landay

Présentation. Depuis vingt ans, Andrew Barber est procureur adjoint du comté de Massachusetts. Admiré par ses pairs pour sa combativité au tribunal, respecté de la communauté, il est aussi un père de famille heureux, veillant sur sa femme Laurie et leur fils Jacob.

Quand un crime atroce secoue la quiétude de sa petite ville, c'est la foudre qui s'abat sur lui : son fils de 14 ans est accusé du meurtre d'un camarade de classe. Andrew ne peut croire à la culpabilité de Jacob et va tout mettre en œuvre pour prouver son innocence. Mais à mesure que les indices à charge s'accumulent et que le procès approche, certaines révélations surgies du passé sèment le doute et menacent de détruire son mariage, sa réputation et sa foi en la justice. […]

defendre-jacob.jpg

Mon avis. Un grand merci aux Éditions Michel Lafon pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir ce roman qui, indéniablement, mérite d’être lu et auquel je repenserai sans nul doute à l’avenir. Car il est impossible de ne pas se poser de questions en s’imaginant horriblement "à la place de"…

Le récit commence alors que la machine judiciaire est déjà bien lancée : Jacob Barber, le fils du procureur adjoint du comté de Massachuchetts, est accusé de l’assassinat d’un condisciple.

Ben Rifkin, la victime, est aux yeux de bon nombre un gamin sans histoire. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Jacob Barber est lui aussi est gamin sans histoire. Mais les apparences sont parfois trompeuses.

L’histoire est racontée à travers le point de vue du procureur Barber, dans un premier temps en charge de cette affaire qui le touche de près. De trop près. On découvre à cette occasion les rouages du système judiciaire américain, avec ses compromissions mais également ses bassesses.

Une fois que l’engrenage se met en route, il est impossible de lui échapper et personne n’en sortira indemne, quoi qu’il soit décidé à l’issue du procès. La famille Barber ne sera plus jamais la même et chacun se retrouve broyé, d'une manière ou d'une autre, tout comme les parents du jeune Ben.

Andy Barber croit de manière indéfectible en l'innocence de Jacob parce que, selon lui, il ne peut qu'être innocent : c'est son fils ; Laurie, la mère, tâche de rester digne, et confiante, mais cela devient de plus en plus difficile à mesure que certains pans de la vie de Jacob se retrouvent dévoilés ; quant à Jacob, il paraît presque demeurer à distance de sa propre vie.

Tout au long du récit, le lecteur est confronté aux pistes les plus diverses et essaie d'exploiter chacun des indices potentiels semés par le narrateur. Je peux dire que mon hypothèse était complètement erronée, faussée sans doute par l'antipathie ressentie à l'égard de Neal Logiudice, le procureur qui interroge Andy Barber dès les premières pages. Dans quelles circonstances ? Il faut attendre la fin pour le comprendre. Une fin pathétiquement époustouflante...

Traduction : Philippe Mothe.

10:56 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

J'y ai pensé longtemps après fermé ce livre. C'est une histoire qui te suit. Encore plus que "Derrière la haine".
Joyeux Noël !

Écrit par : argali | 24/12/2012

Répondre à ce commentaire

Roman prévu pour les jours ou semaines à venir ...:-)

Écrit par : Jacqueline | 25/12/2012

Répondre à ce commentaire

Je viens de terminer ce livre. Un petit coup de coeur pour moi. J'ai vraiment bien aimé. Le suspense dure jusqu'au bout et la fin est vraiment inattendue.
Une belle surprise!

Écrit par : Philippe D | 22/05/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire