30/11/2012

L'Amour sans le faire, Serge Joncour

Présentation. "On ne refait pas sa vie, c'est juste l'ancienne sur laquelle on insiste", pense Franck en arrivant aux Bertranges, chez ses parents qu'il n'a pas vus depuis dix ans. Louise est là, pour passer quelques jours de vacances avec son fils dont elle a confié la garde aux parents de Franck. Le temps a passé, la ferme familiale a vieilli, mais ces retrouvailles inattendues vont bouleverser le cours des choses. Franck et Louise sont deux êtres abîmés par la vie, ils se parlent peu mais semblent se comprendre. Dans le silence de cet été chaud et ensoleillé, autour de cet enfant de cinq ans, "insister" finit par ressembler, tout simplement, à la vie réinventée.

l-amour-sans-le-faire.jpg

Mon avis. Au préalable, merci à Price Minister pour ce livre reçu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2012 (le seul lié à cet "événement" que j’ai eu l’occasion de lire jusqu’à présent).

Beau format, pages lisses et police adéquate pour moi ; je m’engage donc d’emblée sur des sentiers qui semblent me convenir, d’autant que le texte de la 4e de couverture me plaît. Et pourtant, très curieusement, je n’ai pas été emballée par ce récit comme j’aurais pu (dû) l’être.

Comment l’expliquer ? D’abord, je trouve que la présentation dévoile beaucoup trop de l’histoire ; j'attendais que la rencontre entre ces deux êtres blessés par la vie survienne plus vite, d'autant que je me suis quelque peu ennuyée dans l’attente de ces "retrouvailles", tout comme vers la fin, d’ailleurs.

En outre, la ponctuation m’a vraiment posé problème : il m’est arrivé de devoir relire certaines phrases pour véritablement en saisir le sens ; c’est bien la preuve que je ne suis pas entrée tout à fait dans le récit. Pourtant, indépendamment de cela, l’écriture est tout en finesse, en suggestion, dirais-je.

Le meilleur moment, d'une rare intensité, a été pour moi l'épisode de la "vie à trois" mais cette "brillance" a fini par s'étioler (in)sensiblement, à l'inverse du soleil à la présence écrasante...

Je suis passée "à côté" ; dommage... Il a été demandé d'attribuer une note : ce sera pour moi 13/20.

Rentrée-Littérraire-V2-logo.jpg

13:33 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Tu n'as pas fait une meilleure pioche que moi, je vois.
Passe un bon weekend malgré la grisaille et le froid.

Écrit par : Philippe D | 30/11/2012

Répondre à ce commentaire

Je suis une des rares à avoir peu apprécié, apparemment...

Écrit par : paikanne | 01/12/2012

Merci pour la présentation. :)
Je sais toujours pas ce que je vais bouquiner.

Écrit par : Pierrot | 01/12/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire