15/10/2012

Un beau jour de printemps, Yiyun Li

Présentation. À l'aube du 19 mars 1979, la petite ville de Rivière-Fangeuse est en ébullition : après dix ans de prison, Gu Shan, une ancienne garde rouge, va être exécutée. Son crime ? Avoir douté du parti. Et la mort n'est pas le pire de ce qu'elle va devoir subir.

Cet événement va avoir des répercussions sur ses concitoyens : le professeur Gu, son père, un intellectuel qui se réfugie dans le passé pour échapper à un monde qu'il ne comprend plus, et son épouse, jusque-là humble et soumise, qui va relever la tête pour défendre sa fille ; Bashi, un adolescent tourmenté qui noue une relation improbable avec Nini, une petite infirme affamée ; Kai, voix officielle du parti, qui va sacrifier famille et carrière pour l'amour d'un dissident ; et bien d'autres...

Un-beau-jour-de-printemps.jpg

Mon avis. J’ai lu ce roman, reçu lors du swap Douceur de Printemps, dans le cadre de la session 11 du challenge Un mot, des titres… organisé par Calypso ; le titre devait, cette fois, contenir le mot "beau".

Le point de départ du récit, c’est l’exécution de Gu Shan, une jeune femme reconnue contre-révolutionnaire après avoir ardemment défendu "le parti".

Cet événement qui secoue (non) ouvertement Rivière-Fangeuse (toponyme oh combien significatif !) aura des conséquences cruelles, aussi diverses qu’(in)attendues, auprès des habitants mêlés de près ou de (très) loin au destin de la condamnée.

Le fil conducteur, ce sont donc en réalité les "mésaventures"/horreurs survenues à bon nombre de personnes confrontées à la mort programmée de Gu Shan ; point de suspense d’ailleurs quant à la dite exécution.

On passe ainsi d’un personnage à l’autre : les parents de la condamnée réagissent de manière diamétralement opposée ; Kai, la "voix du parti à la radio", remet en question la voie qu’elle s’était apparemment choisie ; les plus touchants, à mon sens, ce sont Bashi et Nini, deux "exilés de la vie" qui vont se trouver, sans véritablement se chercher.

La suspicion et la délation n'en finissent pas de laisser des victimes sur le carreau, dans une pitoyable spirale sans fin...

08:06 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (9) |

Commentaires

il a l'air bien

Écrit par : pom' | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

Touchant et percutant...

Écrit par : paikanne | 16/10/2012

ça a l'air assez "politique" mais pas trop axé sur cet aspect de l'histoire, en tout cas, cette histoire m'intrigue ... (rha comment rallonger une wish-list)

Écrit par : Odwy | 15/10/2012

Répondre à ce commentaire

La politique détruit tout mais on le voit à travers la personnalité de chacun...

Écrit par : paikanne | 16/10/2012

Il est dans ma PAL, j'espère que j'apprécierai plus que ma dernière lecture chinoise !

Écrit par : Adalana | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Je te le souhaite ;-)

Écrit par : paikanne | 16/10/2012

Il me semble bien intéressant ce livre. Je crois que je vais l'ajouter à ma wish

Écrit par : isallysun | 18/10/2012

Répondre à ce commentaire

;-)

Écrit par : paikanne | 19/10/2012

A priori, je ne suis pas attirée... mais il ne faut jamais dire jamais !
Merci !

Écrit par : calypso | 31/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire