19/08/2012

Tout est bien qui risque de ne pas finir bien...

Présentation. Le 21 décembre 2012, dernier jour du calendrier divinatoire maya, débute la fin des Temps annoncée par les Écritures : un oracle prédit l'avènement d'un "Messie universel" féminin.
En 2025, la prédiction s'accomplit. Traquée par des terroristes, Élisabeth fuit Paris sous la protection de théologiens dissidents et d'experts en paranormal qui vont la préparer à son destin.
Dans un monde écartelé entre ultratechnologie et essor des sciences occultes, entre saccage écologique et dictature de la pensée unique, comment mener à bien une mission qui la dépasse ?
Aidée d'un jeune marginal et de geeks américains, Élie devra avant tout se découvrir elle-même...

Premier ouvrage français de real fantasy (mi-fiction mi-documentaire), Élie et l'Apocalypse invente une réconciliation sans frontières des religions, de l'éco-humanisme laïque, de la science et des sciences occultes.

Suite du billet ici.

elie apo.gif

Pourquoi revenir sur cette chronique ? Tout "simplement" parce que l'aventure d'Élie, de ses compagnons et derrière eux, de l'auteure et de la maison d'édition, risque bien de se terminer prématurément parce que les ventes n'ont pas décollé... Et pourtant, ce livre mérite vraiment, vraiment, vraiment, d'être connu, lu, apprécié.

J'espère piquer votre curiosité à tout le moins et, qui sait, vous entraîner dans le sillage d'Élie ; tous le méritent...

Entrez ici et ici

17:30 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Je viens de te voir à la télé. Je passe donc te faire un petit coucou.
Jimmy n'a toujours pas rendu tes livres. Grrrrrr !!!!

Écrit par : Philippe D | 22/08/2012

Répondre à ce commentaire

Pas grave, je sais qu'ils ne risquent rien ;-)

Écrit par : paikanne | 22/08/2012

Écrire un commentaire