08/07/2012

L'armoire des robes oubliées, Riikka Pulkkinen

Présentation. Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille.

Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...

pulkkinen.jpg

Mon avis. Voici un récit qui m’a interpellée pour plusieurs raisons : d’abord, le titre ; ensuite, la superbe couverture ; enfin, les multiples avis positifs lus sur le Net à son propos. C’est donc remplie de (très) bonnes intentions que j’ai commencé à en tourner les pages.

Autant le dire tout de suite, j’ai à peine réussi à entrebâiller les portes, jamais à me faufiler dans l’armoire ; je me suis profondément ennuyée lors de cette lecture à tel point qu’au tiers du récit, je me suis demandé si j’allais la poursuivre "en diagonale" ou refermer définitivement le livre. [Je pars du principe que tant de pages m’attendent que je ne vois pas pourquoi je devrais gâcher mon plaisir avec un ouvrage qui ne me plaît pas].

J’ai finalement décidé de lire "très très diagonalement" l’histoire afin de voir si quand même..., malgré tout..., par hasard…, je ne risquais pas de finir par me faire harponner par le récit. Hé bien non. Oh, il n’est nullement mal écrit et le fil conducteur est bel et bien présent, mais je n’ai jamais été intéressée par les personnages, par leur destin, par leurs déboires, par leurs souffrances.

J’ai donc choisi de passer très vite à autre chose mais comme cela m’ennuie de rester sur un "échec", peut-être finalement dû simplement au fait qu’il ne s’agissait pas du bon moment pour moi, je vais envoyer ce livre à une lectrice qui en fera, sans nul doute, meilleur usage que moi. Ce qui, en l’occurrence, ne sera pas difficile.

À vous de vous faire votre propre avis sur cette armoire que, pour ma part, je préfère oublier…

Traduction : Claire Saint-Germain.

Un livre qui s'inscrit dans le Défi Scandinavie proposé par Prune : après la Suède - ici et ici -, après le Danemark, la Finlande.

17:46 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (7) |

Commentaires

Excellent livre !

je le conseille à tout le monde pour ma part :p

Merci pour ce résumé pour le moins complet et clair !

Marie

Écrit par : CPAM Auch | 09/07/2012

Répondre à ce commentaire

;-)

Écrit par : paikanne | 09/07/2012

Comme toi, j'avais été séduite par la couverture et le billet de Jérôme avait éveillé ma curiosité... Là, j'hésite ^^

Écrit par : Nahe | 09/07/2012

Répondre à ce commentaire

Je suis une des rares à n'avoir pas aimé ; p-ê te plaira-t-il si tu t'y lances ;-)

Écrit par : paikanne | 09/07/2012

Je lui donnerai certainement sa chance mais je ne me précipiterai pas ;D

Écrit par : Nahe | 09/07/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai lu quelques critiques positives sur ce livre mais il est vrai que la 4e de couverture ne m'emballe pas énormément. Ton avis finit de me persuader qu'il n'est pas pour moi! :-)
Merci pour cet avis

Écrit par : Carnet de lecture | 12/07/2012

Répondre à ce commentaire

Je vois que les vacances te permettent de lire. Il faut dire que le temps ne nous incite pas à sortir.
Le temps file, tu ne trouves pas?
Bonne journée ... toute grise pour une fois changer.

Écrit par : Philippe D | 19/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire