16/06/2012

Les (bonnes ?) nouvelles...

Blog en pause (presque) forcée : je suis allée quinze jours en "revalidation" à Fraiture. Les guillemets sont importants car "revalidée", je ne le serai jamais, de toute façon ; pourquoi donc cette coupure, me direz-vous ? Tout simplement parce que je n'en pouvais plus et je sentais que je tirais un peu trop sur l'élastique ; je devais faire (tenter) quelque chose avant qu'il ne casse.

J'ai donc demandé, en dernière minute, si je pouvais être hospitalisée la première quinzaine de juin : cela me permettait d'avoir clôturé mes matières dans toutes mes classes et de revenir pour corriger moi-même mes examens. De cette manière, "no stress" pour mes élèves. Je devrais pouvoir tenir maintenant jusqu'au 30 juin.

fauteuilhandicape.gif

Ça m'a fait du bien, je pense : les soucis sont restés ici. Bien évidemment, pas de miracle : je ne cours pas. Depuis deux ans, je peux mesurer aisément le "déficit physique" : en 2010, j'étais encore capable de marcher avec un déambulateur mais cette année, impossible autrement qu'entre des barres parallèles ; me changer avant et après la piscine prend autant - si pas plus - de temps que la séance proprement dite mais je réussis quand même encore à faire une dizaine de longueurs à la force des bras ; ma main droite a perdu une bonne partie de sa mobilité mais la gauche en a gagné, par la force des choses. Ce séjour m'a aussi permis de revoir, tout à fait par hasard, Annick, compagne d'infortune Clin d'œil.

Ma voiture est revenue au bercail après 10 (!) semaines : la version officielle est qu'il y a eu un problème lié à l'adaptation. J'attends maintenant d'obtenir des détails complémentaires. Il me reste beaucoup d'amertume d'avoir été traitée comme je l'ai été : je ne suis de toute manière "qu'une citoyenne lambda". "Selon que vous serez puissant ou misérable..." disait déjà en son temps Lafontaine. Merci à tous ceux qui m'ont aidée, de quelque manière que ce soit Sourire.

13:34 Écrit par paikanne dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Voilà ce que j'appelle une conscience professionnelle "à toute épreuve" !

15 jours qui t'ont permis de te "déconnecter" des soucis ..... tant mieux.....

Pour le reste .....je ne peux pas dire grand chose .......sinon ..... courage en ces deux semaines de correctons, délibérations, etc .....

Écrit par : Jacqueline | 16/06/2012

Répondre à ce commentaire

je suis contente que cette petite pause ait pu te faire du bien... et c'est très "sage" de se dire qu'on s'arrête un peu avant que le corps ne décide de s'arrêter complètement par lui même... ça limite un peu les dégats...

Bon courage pour la fin de l'année et les corrections :) j'espère que cela nous donnera l'occasion de lire de jolies perles ;)

bonne journée

Écrit par : Hylyirio | 16/06/2012

Répondre à ce commentaire

Ah! je ne savais pas. J'espère que ça ira pour la dernière quinzaine. Bon courage.
Moi aussi, je me suis arrêté avant la fin. Je devrais reprendre la dernière semaine.

Écrit par : Philippe D | 17/06/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire