29/01/2012

Strange Angels, Lili St. Crow

Présentation : Le vrai monde est un endroit effrayant. Demandez simplement à l’orpheline de seize ans, Dru Anderson, une fille déterminée qui a eu sa juste part de méchants. Elle est armée, dangereuse et prête à tuer et à poser les questions plus tard. Il lui faut donc du temps pour savoir à qui elle peut faire confiance...
Du plus loin qu’elle se rappelle, Dru Anderson a toujours été "étrange". Elle voyage de ville en ville avec son père à la poursuite des choses qui apparaissent la nuit. C’est une vie bizarre, mais une bonne vie — jusqu’à ce que tout explose dans une ville glaciale et délabrée du Dakota, lorsqu’un zombie affamé force la porte de sa cuisine. Seule, terrifiée et piégée, Dru va devoir compter sur chaque recoin de son esprit et s’entraîner à rester en vie. Les monstres ont décidé de chasser à leur tour, et cette fois, Dru est au menu. Ses chances de survie ? À peu près nulles.

strange angels.jpgMon avis. Un grand merci aux Éditions Castelmore pour la découverte de ce roman, dans un genre dont je suis assez peu coutumière.

Je me suis laissé emporter par l’histoire de Dru, cette adolescente hors-norme, perpétuellement en mouvance, au fur et à mesure des traques mises en œuvre par son père. Une jeune fille sur les routes depuis que sa Grannie est décédée et qui a toujours vécu de manière différente. Elle porte sur le monde, ou plus exactement sur les mondes – le plus Réel n’est pas celui que l’on croit – un regard acéré et passablement adulte, en raison des épreuves déjà subies au cours de sa vie, le tout "agrémenté" de capacités de perception particulièrement affinées (vous vous souviendrez longtemps, entre autres, du "goût cireux" de l’orange ou encore de l’odeur de tarte aux pommes).

C’est dans un froid prégnant, glacial, la plupart du temps sous une myriade de flocons, qu’elle sera confrontée aux créatures de la nuit, dont elle connaît l’existence mais contre lesquelles elle n’est pas encore capable de lutter seule. Heureusement pour elle (pour elle, seulement), elle fait la connaissance de Graves, un lycéen de "sa classe", celle du moment en tout cas. Il semble s’intéresser à elle mais Dru n’a pas l’habitude que quiconque lui témoigne un tant soit peu de gentillesse et s’en trouve déstabilisée, d’autant que les lycanthropes, nosferats, zombies et autres sangsues paraissent mettre les "bouchées doubles" (!) afin d'éliminer (se délecter de) l'adolescente.

Malgré certains passages répétitifs, relatifs le plus souvent à la neige et aux odeurs, l'écriture est fluide et les images un tantinet poétiques alternent avec les relents pestilentiels véhiculés par ces "choses" auxquelles Dru n’est pas prête (peut-on jamais l’être ?) à être confrontée.  J’ai beaucoup apprécié que la relation qui se noue entre la jeune fille et Graves ne sombre jamais dans la guimauve ; un troisième personnage, mystérieux, énigmatique, apparaît aussi : difficile de savoir sur quel pied danser avec cet être au prénom tout à fait improbable (!) dans ce type de série.

Je lirai la suite avec plaisir…

15:37 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Cela me semble assez intéressant; ça pourrait me plaire. Mais bon, j'en ai assez à lire.
Bonne semaine.

Écrit par : Philippe D | 29/01/2012

Répondre à ce commentaire

Mmmmh... Il me tente lui!!

Écrit par : Lauren | 01/02/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire