28/01/2012

La trilogie de l'Empire - 1 : Fille de l'Empire, Raymond E. Feist et Jenny Wurst

Présentation : c'est au moment où Mara, unique héritière du clan des Acoma, s'apprête à prononcer les mots qui la consacreront prêtresse pour le restant de ses jours, que Papéwaio, le plus fidèle des soldats du clan, interrompt la cérémonie pour lui annoncer la mort de son père et de son frère.
Propulsée à la tête du clan, Mara doit regagner ses terres en urgence pour sauver sa maison de la ruine et de la honte. Car au Jeu du conseil, les ennemis des Acoma sont nombreux. Il faut reformer au plus vite l'armée décimée, pérenniser les liens commerciaux qui assurent au clan ses revenus et nouer des alliances politiques susceptibles de mettre en échec les plans des maisons rivales.
À condition, bien sûr, de survivre aux assassins toujours plus nombreux qui viennent la traquer jusque dans son fief...

mara.gifMon avis ? Je me suis inscrite pour cette lecture commune proposée par Mayella par volonté de découvrir R. E. Feist que n’avais jusqu’alors jamais lu, mais aussi séduite par la couverture …

Passées les quelques pages introductives durant lesquelles une Mara anxieuse tâche de se recueillir, dans l’attente des vœux qu’elle va prononcer afin de vouer sa vie à Lashima, l’action démarre sur les chapeaux de roues (pauvres esclaves porteurs de palanquins) : l’adolescente se retrouve bien malgré elle à la tête d’une des plus prestigieuses maisons de l’empire et d’emblée, elle sait qu’elle n’aura pas droit à l’erreur si elle veut espérer ne pas jeter le déshonneur sur ses ancêtres… à la condition préalable qu’elle survive.

Car dans le "jeu du Conseil", les alliances des familles, puissantes ou désireuses de l’être, se font et se défont, sans tenir compte de ceux qui en pâtiront, seul compte l’honneur, placé au-dessus de tout, au-dessus de tous, un honneur qui oblige à manœuvrer intelligemment car il importe que les apparences soient sauves, même s’il ne s’agit que des apparences.

Nous suivons une personnalité hors du commun soutenue par sa vieille nourrice, Nakayo, Keyoke, commandant de l’armée des Acoma et son fidèle Papéwaio, bientôt rejoints par des "soldats" qu’il a bien fallu recruter par la ruse…

Pas de temps mort au cours de cette aventure qui verra la jeune Mara aux prises avec les ennemis de sa famille.  Elle est obligée de s’aguerrir rapidement, comme si elle était destinée à œuvrer au sein du jeu du Conseil, pourtant masculin à outrance. 

J'ai beaucoup aimé ce récit d’aventures, à l'écriture agréable, qui emporte le lecteur dans le sillon de cette fougueuse jeune fille, même si je n’adhère toutefois pas toujours à son comportement : il me serait en effet tout à fait impossible de calculer et manœuvrer de la sorte, même contrainte et forcée, sans tenir compte de ce que l’on nommerait aujourd’hui des "dégâts collatéraux" humains…

L'avis de Mayella ; Moutmoutyoda ; Spocky ; Nelfe ;

11:04 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

J'ai été ravie de participer à cette LC. J'ai lu les 5 premiers Chroniques de Krondor il y a un bon moment et j'en avais gardé un bon souvenir. Fille de l'empire me confirme que j'aime bien ce qu'écrit Feist. Je me suis très rapidement attachée à Mara et à ses compagnons. Je lirai la suite, c'est sur :)

Écrit par : Spocky | 28/01/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi passé un bon moment :-)

Écrit par : paikanne | 28/01/2012

Mon avis est en ligne: http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2012/01/28/23307241.html

Personnellement je n'ai pas accroché à ce roman et vraiment j'en suis très déçue car j'avais adoré "Les Chronique de Krondor" et me faisais une joie de retrouver l'univers de cette saga.

Écrit par : Nelfe | 28/01/2012

Répondre à ce commentaire

Impossible pour moi de comparer puisque je découvrais l'auteur ; j'aurais peut-être été déçue aussi en commençant par l'autre série ;-)

Écrit par : paikanne | 28/01/2012

Écrire un commentaire