27/01/2012

Les Bertignac, tome 1 : L'Homme à l'Œil de Diamant, Paul Eyghar

Présentation. Salut, je m’appelle Tarko. Quand nous sommes pris dans une tempête tropicale, ma sœur Lou et moi, et que notre petit avion s’écrase au cœur de l’Amazonie, nous ne donnons pas cher de notre peau. Il faut dire qu’en plus des mygales, des anacondas et des caïmans, nous sommes attaqués au milieu de la jungle par des dinosaures d’un autre âge. Pourtant, grâce à l’aide inespérée de Toulouse, un aventurier chercheur de diamants, de son guide Mato Grosso, un indien Bororo maousse costaud et de la tribu des indiens Murmures, du clan des Invisibles, nous allons échapper aux dangers de la jungle. Mais je comprends vite que rien n’est dû au hasard, et qu’un destin magique m’attend pour affronter un adversaire bien plus terrifiant : l’Homme à l’œil de Diamant. [...]

bertignac.jpgMon avis.  Merci à "Paul Eyghar" de m’avoir contactée afin de me proposer de lire son roman et découvrir ainsi son univers.
Un univers, il faut bien le dire, loufoque, déjanté, ahurissant véritablement, à travers les aventures de ce jeune garçon intelligent mais peu débrouillard, alias Tarko,  aux côtés de sa jeune sœur, cliché de la gamine insupportable. Et pourtant, ces deux-là, ils s’aiment, même s’ils préféreraient souffrir mille morts plutôt que de se l’avouer ; expression à prendre au sens propre puisqu’ils vont passer,  dans la jungle amazonienne, près de 500 pages à tenter d’éviter la mort sous toutes ses formes, y compris les plus invraisemblables…

Si vous voulez de l’aventure, foncez (!), vous risquez de passer un long moment en apnée tellement le rythme est endiablé et ne laisse respirer, ni les protagonistes, ni le lecteur par la même occasion. 

Pourtant, je dois bien avouer que j’ai fini par m’essouffler, contrairement à Tarko, car autant j’ai savouré, dès le départ, l’écriture originale parsemée d’humour et d’interventions du jeune garçon à l’égard de l’auteur et du lecteur, autant dans le dernier tiers, j’ai fini par m’en lasser, lisant alors le récit "en diagonale".

Un roman qui peut intéresser, me semble-t-il, les jeunes lecteurs (10-12 ans) à condition, toutefois, qu'ils ne soient pas rebutés par "son épaisseur"…

20:22 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

j'ai pas du tout aimé le style d'écriture moi.
J'ai trouvé ca très ennuyant. lol

Écrit par : Stéphanie | 04/12/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire