29/12/2011

Flop, flop, flop

Présentation : c’est l’histoire d’une jeune fille que j’ai nommée Alice Arcania. Aussi mystérieuse qu’étrangement intelligente, elle tente de recommencer sa nouvelle vie à Seattle. C’est une fille simple mais avec des passions légèrement hors du commun. Ancienne sériephile, elle découvre le Monde autrement que derrière un écran d’ordinateur. La vraie réalité s’offre à elle lorsqu’elle commence à travailler au FBI. Cannibale, tueur en série, psychopathe en furie, protection des témoins, agent double… Alice se voulait au pays des Merveilles mais elle se retrouve au pays des crimes et ça ne la gêne pas. Elle excelle même dans ce domaine.

Ceci est la présentation d'Alice au pays des crimes d'Alisone H. Rutcity, reçu en partenariat avec Les Agents Littéraires.

alice crimes.jpg

Mon avis sera bref étant donné qu’il m’a été impossible de poursuivre la lecture de ce roman. Après une petite centaine de pages, non seulement je ne prenais pas de plaisir à me plonger plus avant dans l’histoire, mais surtout, cette découverte devenait extrêmement pesante et je n’imaginais pas pouvoir tenir jusqu’au bout (près de 500 pages). 

Où donc le bât a-t-il blessé ? Alors que le début m’avait paru quelque peu prometteur avec l’espèce de jeu entre le narrateur et le lecteur ou encore les multiples références aux séries télévisées, bien vite, j’ai été ennuyée, puis franchement agacée, par les nombreuses erreurs de tous ordres : orthographe, "style", ponctuation, répétitions. Bien sûr, par mon métier, j'y suis sans doute plus sensible que d’autres lecteurs, mais elles en arrivaient réellement à gâcher la lecture. Se sont alors ajoutées les invraisemblances liées à l’intrigue : dans cet ouvrage, j’aurais pu moi-même travailler pour le FBI sans que cela ne pose problème à quiconque. Il me semble qu’un minimum de recherche est nécessaire pour que les péripéties soient plausibles. Elles ne l’étaient nullement. Ou alors, il aurait fallu que le lecteur se retrouve dans un récit complètement déjanté, un genre de parodie, mais ce n’était pas non plus le cas. 

Pour être franche, j’avais l’impression, toute proportion gardée eu égard à la longueur du texte, de lire une copie d’élève nécessitant de nombreuses annotations, remarques, corrections. Autrement dit, ce livre me paraît être un premier jet intéressant. Mais seulement un premier jet. Il aurait dû être sérieusement remanié avant publication.

C’est donc un coup dans l’eau, pour moi, à tout le moins.

12:00 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Je trouve que tu t'en sors très bien dans cet exercice assez périlleux : parler d'un livre qu'on n'a pas aimé d'une part, mais surtout, qu'on a reçu en partenariat.
Il va sans dire que je ne l'ajoute pas à ma WL =D
Biz ^^

Écrit par : Cajou | 29/12/2011

Répondre à ce commentaire

Après la lecture de ton billet, il est évident que je ne tenterai pas la lecture de ce roman : fautes diverses et invraisemblances ......"trop" pour moi .... :-)

Écrit par : Jacqueline | 29/12/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire