03/12/2011

Robe de marié, Pierre Lemaitre

Circonstances : j’ai offert ce roman à ma maman voici quelques mois en raison des critiques souvent élogieuses trouvées sur le net. Elle ne l’a pas du tout aimé et au fil de sa lecture, l’évoquait généralement de manière négative. Je lui avais alors dit de l’abandonner, que la lecture se doit avant tout d’être un plaisir mais non, elle voulait absolument le terminer. Elle me l’a ensuite prêté et je m’y suis mise il y a peu. Hé bien, je comprends tout à fait qu’elle ne l’ait pas apprécié…

robe marié.jpeg

Présentation : nul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite ; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape... Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

Mon avis. Quatre parties inégales, aux points de vue différents, découpent le récit et pour chacune, mon impression a varié. Et si j’avais dû m’arrêter à la deuxième, mon avis aurait été (presque) exclusivement négatif. Mais ce n’est pas si simple…

La première partie se focalise sur Sophie, une jeune femme tout à fait déstructurée et "psychologiquement très malade", que l’on découvre presque avec horreur au fil des pages. Pourquoi "presque" ? Tout simplement parce que cette facette du personnage me paraissait en quelque sorte trop "uniforme" et j’avais l’impression qu’il devait y avoir, derrière cette façade complètement fissurée, autre chose. De fait. C’est donc le mot "curiosité" qui a prévalu durant ces pages : l’envie d’en savoir davantage, sans qu’il s’agisse pourtant d’un insoutenable suspense…

La deuxième partie ouvre sur un second personnage, masculin cette fois : Frantz. Impossible de dire grand-chose à son sujet sans trop en dévoiler. S’est alors ouvert sous mes pieds un gouffre d’une horreur incommensurable et s'en est suivi un malaise profond : je me suis identifiée à la victime de cette ordure à tel point que j’aurais bien arrêté là ma lecture. C’est d’autant plus curieux que j’ai terminé il y a peu Les morsures de l’ombre (billet à venir car LC de janvier) où la victime souffre aussi énormément mais l’effet a été totalement différent sur moi ; il est vrai que "l’identification" était moins aisée pour de multiples raisons.

La troisième partie prolonge "simplement" la deuxième et le gouffre restait béant mais j’avais recouvré mon souffle, bien décidée à découvrir le "fin mot" de l’histoire.

Heureusement, survient la quatrième partie qui m’a (presque) réconciliée avec l’ensemble : je me suis en quelque sorte délectée de ces mots qui, enfin, permettaient de "remettre les choses à leur place". Je ne me serais pas crue cruelle à ce point, par procuration en tout cas. On résout alors bien vite l’énigme du titre mais peu importe, le principal demeure ce qu’il advient. À l’un et à l’autre. Avant le magistral coup de théâtre final.

Bref, un bilan quelque peu mitigé pour moi, éloigné des éloges de la blogosphère...

16:05 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (14) |

Commentaires

Oh ! Ce fut un coup de coeur pour moi (et tu sais que je suis avare de l'expression, je n'en ai eu que 2 en 2-3 ans de lectures !)... La première partie a attisé ma curiosité de façon INSOUTENABLE, la seconde m'a donné une grosse baffe et je me suis délectée de la quatrième partie (sauf peut-être la toute fin).
Mais je ne suis pas une grande lectrice de thrillers et il me semble donc que tu as plus d'expérience que moi dans ce domaine, ceci explique peut-être cela...
Biz ^^

Écrit par : Cajou | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Bah, je ne pense pas, je crois que j'ai "simplement" trop souffert avec/via Sophie ; c'est bizarre... Il va peut-être falloir que j'entame une psychanalyse ;-)

Écrit par : paikanne | 03/12/2011

Moi, j'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a tenue en haleine ..... malgré quelques longueurs dans la première partie ! :-)

Quelle empathie avec Sophie : tu as vraiment "vécu" ce roman ! :-)

Écrit par : Jacqueline | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Je fais aussi partie des inconditionnelles. Le suspens m'a tenue en haleine tout le roman.

Écrit par : argali | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Il est dans ma PAL et me tentait bien, je vais le débuter d'un autre œil du coup :)

Écrit par : Rose | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Oh non, Rose, je suis une des rares à ne pas l'encenser...

Écrit par : paikanne | 04/12/2011

il y a meilleur dans le genre mais j'avoue que j'ai bien eimé quand même.

Écrit par : pom' | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

Coucou Paikanne :p

J'ai ce livre dans ma PAL et souvent, on m'a dit : Lis-le il est terrible. Eh bien ! Ta critique mitigée me pousse, bizarrement, encore plus à le lire ! Merci ;)

Écrit par : Ayma | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

Comme quoi, il vaut mieux se faire sa propre opinion.
Bonne semaine. Courage, ça diminue!

Écrit par : Philippe D | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

Tout à fait :-)

Écrit par : paiikanne | 06/12/2011

Bonjour Paikanne,

J'ai survolé très vite ta chronique car je suis justement en train de le lire et j'ai un peu peur de me spoiler. Mais du coup, je viendrais relire ton avis quand je l'aurai fini.

Je passe ici pour te dire aussi que j'ai remarqué quelque chose d'amusant : on a toutes les deux enchaîné Fils-des-Brumes, Délirium et Robe de marié ^^ Voila une petite coïncidence amusante :)

Une très bonne lecture avec ta lecture actuelle, bonne soirée !

Elise

Écrit par : Elise | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

J'avais vu que tu avais aussi lu Delirium et que tu étais "dans" Robe de marié mais j'avais loupé Fils-des-Brumes. J'irai lire ton avis...

Écrit par : paikanne | 06/12/2011

Bonjour,
merci pour votre critique. Personnellement je n'ai pas encore lu ce roman. Il me paraît bien intriguant.

Clara

Écrit par : baby sitting argenteuil | 13/12/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que la première partie est assez destabilisante et que la deuxième met mal à l'aise. J'ai beaucoup aimé ce thriller bien construit et surprenant.

Écrit par : Frankie | 31/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire