04/11/2011

Les fragmentés, Neal Shusterman

Présentation : dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, la charte de la vie vient d’être signée. Elle stipule que l’on peut "fragmenter" un adolescent âgé de treize à dix-huit ans.

La fragmentation consiste à "résilier" un enfant rétroactivement sans y mettre techniquement fin.

Connor, Risa et Lev se retrouvent tous les trois sur la liste fatale. Leur seule échappatoire : fuir, se cacher, survivre alors qu’ils sont traqués par les Frags, la police des Fragmentés.

Thriller d’anticipation original et rythmé, ce roman initiatique de Neal Shusterman propose une réflexion intelligente sur l’indépendance et la quête de soi.

fragmentés.jpg

Circonstances : c’est tout à fait par hasard que j’ai découvert, au hasard de mes pérégrinations sur la Toile, ce roman de Neal Shusterman, paru voici déjà quelques années (2008) dans la collection MSK (à ce propos, un grand merci à MSK).

Encore une dystopie, me direz-vous ? Oui. Mais celle-ci est antérieure à bien d’autres qui ont bénéficié depuis un an d’une énorme publicité. Oui. Mais celle-ci m’a paru de qualité supérieure à certaines que j’ai eu l'occasion de lire dernièrement. À cet égard, j’en arrivais d’ailleurs parfois à me demander si je ne commençais pas, tout simplement, à me lasser quelque peu du genre.

Et là, je me rends compte que l’auteur "fait un carton" aux USA mais que seul Les Fragmentés a été publié en français jusqu’à présent. Il y a de ces bizarreries, parfois…

Mon avis ?  Comme je le disais précédemment, voici une dystopie qui vaut indéniablement le détour et que je recommanderai chaudement à mes élèves (je suis très enthousiaste quand j’aime).

L’écriture de Neal Shusterman est très agréable à lire (même s’il reste çà et là quelques coquilles). L’auteur dépeint un monde futur dans lequel les adolescents de 13 à 18 ans, non désirés ou décimés (destinés dès leur plus jeune âge), sont soumis à la Fragmentation, autrement dit sont éliminés en tant que personne pour continuer à "vivre" malgré tout mais de façon "horriblement différente".

Le lecteur découvre cette histoire à travers divers points de vue ; certains n’apparaissent qu’une fois au fil du texte, d’autres sont récurrents : ceux de Connor, Risa et Lev, héros bien malgré eux de cette "aventure". Chacun est destiné à être fragmenté, pour des raisons totalement différentes.  Leurs chemins vont converger dès le début ; par la suite, séparations et retrouvailles alterneront.

La réflexion relative à cette société prête à se débarrasser de ses enfants non désirés, "encombrants" ou "difficiles" est très interpellante, d’autant que, hormis les premiers concernés, tout le monde semble trouver cette situation tout à fait normale ou préfère fermer pudiquement les yeux.

J’ai beaucoup apprécié le fait que les trois adolescents, dont on suit plus particulièrement l’itinéraire, aient leur "propre" vision de la question et que ce regard évolue au fur et à mesure du récit, au fil des rencontres et des expériences. Car tout n’est jamais blanc. Ou noir.

Je me suis sentie plus proche de ces personnages que dans d’autres dystopies et malgré la dureté du propos, je n’ai pas ressenti la "froideur" généralement inhérente à ce type de roman.

L’émotion est présente à plusieurs reprises : impossible de rester insensible en "assistant en direct" à une fragmentation ; le destin final de Connor, Risa et Lev est aussi bouleversant.

Un roman à lire, à recommander, à faire tourner.

 

IV

 Destinations

   En 2002, un internaute voulut mettre son âme aux enchères sur le site Internet eBay.  Voici la réponse du site :

    Merci d’avoir pris le temps d’écrire à eBay. Nous sommes heureux de pouvoir vous aider.

    Si l’âme n’existe pas, eBay ne peut autoriser sa mise en vente puisqu’il n’y aurait rien à vendre.  S’il s’avérait que l’âme humaine existe, eBay ne pourrait non plus autoriser sa mise en vente, conformément à la réglementation en vigueur concernant le corps humain. L’âme serait alors considérée comme une partie du corps humain et, bien que ce ne soit pas spécifiquement indiqué dans nos conditions générales, eBay ne peut autoriser la mise en vente d’une âme humaine. [p. 209]

18:01 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

Wow, voilà qui donne diablement envie... pour moi et pour mes élèves !!
Merci, merci beaucoup pour cette découverte !
Biz ^^

Écrit par : Cajou | 04/11/2011

Répondre à ce commentaire

Ah revoilà la fameuse dystopie! Je me demande si, justement, on ne se lasse pas vite du genre. Enfin, tu as l'air très enthousiaste pour celui-ci.
Bon weekend et bonne reprise ... déjà!

Écrit par : Philippe D | 05/11/2011

Répondre à ce commentaire

Bien longtemps que je ne suis plus passée par ici...

C'est réel, ce truc??

Écrit par : Lauren | 22/11/2011

Répondre à ce commentaire

L'annonce sur ebay et la réponse ? D'après l'auteur, oui.

Écrit par : paikanne | 22/11/2011

Un de mes élèves est venu me dire vendredi en fin de cours qu'il avait pleuré PLUSIEURS fois en lisant ce roman. Un garçon de 18 ans :)

Écrit par : Cajou | 22/01/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire