15/10/2011

Passé parfait, Leonardo Padura

Présentation : ce matin-là, le lieutenant Mario Conde, gueule de bois et moral en berne, n’aurait pas dû répondre au téléphone. À présent, il est chargé d’enquêter sur la disparition de Rafael Morín, directeur d’entreprise et homme exemplaire aux yeux de tous. Aux yeux de Conde, il reste avant tout l’étudiant qui lui a ravi la belle Tamara. Veut-il vraiment retrouver son ancien rival ?

Circonstances : ma première participation au challenge Destination proposé par Evertkhorus.  Escale de ce mois : Cuba. Après quelques recherches sur le Net, je décide de me lancer dans Passé parfait de Leonardo Padura, auteur dont, je l’avoue, je ne connaissais même pas le nom.

padura.jpgMon avis ? Ce fut une déception. J’avais choisi un policier en espérant du suspense et l’envie (incontrôlable) de tourner les pages. Ce ne fut pas le cas, ou plus exactement, j’ai enclenché le turbo dans le dernier tiers afin d’en terminer le plus rapidement possible et passer à autre chose. Non pas que je l’aurais abandonné s’il ne s’était agi d’un challenge mais j’attendais (bien) davantage d’action.

L’ambiance est glauque dès les premières pages avec Conde qui se tape une belle gueule de bois mais se voit contraint de "rappliquer vite fait" au commissariat parce qu’un homme d’affaires haut placé a disparu. Or il se trouve qu’il s’agit d’un ancien "camarade" (nous sommes à Cuba !) de lycée, l’étudiant parfait, le patriote, et accessoirement celui qui a brisé net le rêve du lieutenant : celui de "faire un bout de chemin" avec la sublime Tamara.

Cette affaire relative à la disparition de Morín sera l’occasion pour le policier de revoir la jeune femme, dix-sept ans plus tard, et par là même de faire une virée dans son passé. Il n’a que trente-quatre ans mais évoque à de multiples reprises une espèce de bilan de sa vie, comme s’il en avait le double.

Une phrase qui reflète particulièrement bien cette ambiance : "Ça, c’est une chambre vide, pensa-t-il en respirant  l’odeur profonde et consistante de la solitude." [p. 275]

Quant aux investigations, je les ai trouvées sans intérêt à tel point que je me moquais de savoir ce qu’il était advenu du disparu.

Pour moi, ce fut bel et bien un coup dans l’eau.  Dommage…

11:39 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (12) |

Commentaires

Depuis ma déception avec la Colombie, j'évite de prendre des polars pour les Destination. Je trouve que c'est trop glauque. Mais c'est parfois une bonne façon d'appréhender un pays. Dommage que ta lecture ne t'ait pas plu.

Écrit par : Frankie | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

Ce sera pour la prochaine fois ;-)

Écrit par : paikanne | 15/10/2011

Même livre mais avis divergents ! C'est intéressant !

Écrit par : Véro | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

J'attendais sans doute surtout du "polar"...

Écrit par : paikanne | 15/10/2011

Dommage, le résumé partait bien ... espérons qu'à la prochaine destination, le livre te plaira davantage !

Écrit par : Lynnae | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

Sans nul doute ;-)

Écrit par : paikanne | 16/10/2011

"Quant aux investigations, je les ai trouvées sans intérêt à tel point que je me moquais de savoir ce qu’il était advenu du disparu."

Quand j'ai lu cette phrase, j'ai ri en me disant " ouche, à ce point-là !"

Est-il nécessaire d'ajouter que je ne tenterai pas "l'aventure" ! :-)))

Écrit par : Jacqueline | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

Hé oui, malheureusement, à ce point-là ; le comble...

Écrit par : paikanne | 16/10/2011

C'est bien dommage pour une première fois! Mais j'espère que tu te joindras à nous la première fois! Et peut-être que les autres billets t'inspireront pour la littérature cubaine!

Écrit par : evertkhorus | 16/10/2011

Répondre à ce commentaire

Oh, ce n'est pas grave ; je remettrai ça avec la prochaine destination ;-)

Écrit par : paikanne | 16/10/2011

Pauvre disparu qui n'obtient même pas une once de compassion de Paikanne =D
Comme Jacqueline, je passe mon tour avec ce roman ! (et même si ce n'est pas gentil, j'ai envie de te dire que je suis contente de ne pas être la seule à me retrouver, ces derniers temps, avec des lectures bof bof :p)

Écrit par : Cajou | 23/10/2011

Répondre à ce commentaire

Ca arrive...

Écrit par : paikanne | 24/10/2011

Écrire un commentaire