04/09/2011

Les Eveilleurs, Livre 2 : Ailleurs, Pauline Alphen

Présentation : je n'ai pas remercié mon père, je n'ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n'ai pas remercié je n'ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère...

Trois jours qu'elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne. Trois jours qu'elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l'angoisse et l'urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu'elle perdit le sens des mots. Trois jours que Claris avait disparu.

eveilleurs2.jpgMon avis ? C’est très curieux, j’ai beaucoup apprécié ce tome 2 des Éveilleurs et pourtant, à tout bien considérer, il ne s’y passe pas grand-chose.  Je reste ainsi sur une impression de parenthèse, mais une belle parenthèse, une espèce de bulle "hors temps" et cela, alors que je n’ai pas tout aimé, alors que j’ai aussi quelque peu "râlé" lorsque je me suis aperçue que la fin n’en était pas une.  Effectivement, je ne m’étais pas renseignée plus avant et ne savais pas qu’à tout le moins, un troisième tome allait suivre…

Plusieurs points de vue sont présentés après la catastrophe qui a touché Salicande : celui de Blaise qui doit dans un premier temps rejoindre Maya afin de lui annoncer la terrible nouvelle ; celui qui évoque les pérégrinations ardues de Claris aidée, sans qu’elle en ait conscience (elle n’a d’ailleurs pas conscience de quoi que ce soit durant une bonne partie du récit), par les Élémentaux ; celui de Jad et Ugh qui se retrouvent propulsés dans ce que l’on pourrait nommer les limbes.  C’est ce dernier monde qui m’a le moins plu et pourtant, Ugh était un de mes personnages préférés du premier volume mais même si les échanges entre les deux garçons et certaines entités angéliques ne sont pas dénués d’humour, ils m’ont parfois un peu lassée.

En revanche, j’ai été réellement éblouie (le soleil, sans nul doute !) et véritablement charmée par l’épisode îlien vécu par Claris : un passé enfoui aux côtés d’une souffrance latente ; une grand-mère qui va devoir user de douceur et de patience afin d’apprivoiser celle qui a oublié jusqu’à son nom.  Une poésie des mots présente à travers l’ensemble du récit mais que j’ai particulièrement ressentie lors de cet épisode.

   "Elle ouvrit les yeux. Un yakou rayait le ciel. Aram [= Claris] le vit. Le vent chantait. Aram l’entendait. Bandha glissa sur son visage et Aram goûta sa saveur salée et fraîche. Elle était vivante. Elle était unique. Elle avait sa place dans cette immensité. Elle pouvait exister sans parois, sans nid pour la contenir. Sans un miroir frère pour la refléter. Par elle seule, elle pouvait exister.

   Sur le ciel saphir, passaient de merveilleux nuages. Brillance diaprée, rayonnement, torrent de lumière, ils se mouvaient très vite, sillonnant le ciel. La fille perçut un souffle vif sur sa joue et une joie ardente comme une brûlure. Un froissement d’ailes couvrit l’espace d’un instant le vacarme de l’océan… Elle voyait son frère danser avec les Anges et ne le savait pas. [p. 227 – 228]

Il faudra encore attendre la suite pour que se dévoilent les réponses aux questions que l’on est amené à se poser mais j’ai davantage apprécié ce deuxième opus que le premier.  Attendons la suite…

Cette LC était organisée par Desirdelire ; les avis de BlackWolf, Morgouille, Iani, Desirdelire, sofynet, Lael,

 

20:43 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

Tu en parles très bien. On sent que ce tome 2 t'a inspiré. J'ai beaucoup moins aimé mais ça fait plaisir de voir que Ailleurs a su trouvé ses lecteurs.

Écrit par : Lael | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai pour ma part préféré le premier tome ! Mais comme toi, j'ai beaucoup aimé les parties sur Claris et très moyennement celles de Ugh et Jad...
Et trop d'incompréhensions pour que j'apprécie pleinement cette lecture !

Écrit par : Iani | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que la partie sur l'île est poétique et joliment écrite, mais à la fin du livre je me suis dis "tout ça pour ça". Alors bien sur j'imagine que ça va sûrement prendre de l'importance par la suite, mais je ressentais une légère pointe de frustration et de déception.

Écrit par : BlackWolf | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

Complètement d'accord pour les passages sur l'île... Une merveille de poésie ! Je crois que j'ai moi aussi préféré ce tome au précédent... et j'ai hâte de retrouver les personnages dans le troisième !! :)

Écrit par : Morgouille | 07/09/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire