26/08/2011

Prophétie, 1 : Le maître du Jeu, Mel Odom, Jordan Weisman

Présentation : la nuit de son treizième anniversaire, Nathan est tiré du sommeil par un étrange cliquetis. Guidé par le bruit, il se rend dans la chambre de son père et trouve, dans une vieille valise, une photo, un carnet et une boîte qui appartenaient sans doute à sa mère, décédée à sa naissance. La boîte contient un jeu maya très ancien. Nathan découvre bientôt qu'il s'agit d'un cadeau du dieu maya de la création. Remettant le sort de l'humanité en question, celui-ci propose au garçon un défi […].  Un défi d'autant plus terrifiant que, pour espérer remporter la partie, il faudrait déjà que Nathan connaisse les règles du jeu...

prophétie.jpgMon avis ? Un grand merci à Babelio et Bayard Jeunesse pour ce partenariat.

J’ai commencé la lecture le matin et le soir, elle était terminée.  Une bien belle découverte et un seul défaut : impossible de lire la suite maintenant et c’est bien dommage parce que j’étais emballée…

Le propos n’est pas neuf mais peu importe, j’ai apprécié la manière dont il est traité ainsi que le personnage de Nathan.  Voici un adolescent entraîné bien malgré lui dans une aventure qui n’est pas dénuée de tout danger.  D’autant que le jeune homme est loin d’être un héros et subit bien plus souvent qu’à son tour la dure condition "d’étudiant apparemment peu doué et volontiers brimé" au collège.

Il devient à son corps défendant l’acteur d’un jeu mystérieux, tellement mystérieux que  les règles ne lui sont même pas dévoilées et qu’il n’en découvre les effets, parfois (très) néfastes, qu’après coup.

Il navigue ainsi d’une "fréquence" à l’autre même si, la plupart du temps, il vit dans "notre monde" et l’environnement de Nathan n’est pas banal : un père obnubilé par son travail d’archéologue et qui n’accorde que trop peu d’attention à son fils ; un oncle qui tente, tant bien que mal, d’apporter de l’affection à son neveu ; une cousine "parfaite", étudiante modèle et pénible à supporter ; une maman qu’il n’a pas connue…

J’ai beaucoup aimé l’humour – parfois désespéré – de Nathan qui m’a souvent fait sourire :

   "-  Je sais que tu y penses en ce moment même.  Si jamais tu te défiles, je ferai en sorte que ta vie devienne un enfer !

   -  Très drôle.  Ce n’est pas déjà le cas ? 

   -  Détrompe-toi : ça pourrait être bien pire…

   Il la croyait sur parole.  À sa manière, Alyssa était encore plus effrayante que le vautour de son rêve.  Avec lui, au moins, la menace s’évanouissait quand on se réveillait. […]

Nathan sentait poindre la migraine.  Il regarda dehors.  Si seulement il avait pu sauter par la fenêtre et s’envoler loin d’ici !

   Le téléphone d’Alyssa vibra de nouveau.  Cette fois, c’était un appel :

   -  Salut, Courtney !  Comment tu vas ?

   Son ton doucereux donna au garçon l’envie de hurler.

   -  Super bien !

   Courtney avait une voix guillerette et parlait si fort qu’on l’entendait à distance.

   Vivement cet après-midi : on va faire un carton au match avec notre chorégraphie ! s’écria-t-elle.

   -  Allez, les filles ! pouffa Alyssa." [p. 36]

 

   "Oncle William fut abasourdi de voir son neveu débouler de si bonne heure dans la cuisine.

   -  Ma parole, tu es tombé du lit ! s’écria-t-il.

   - J’ai des trucs à faire. […]

   - Je suis en train de préparer le petit déjeuner, déclara Oncle William.

   - Ah bon ?  Je croyais que tu jouais au base-ball !

   Oncle William fronça les sourcils :

   -  Ce n’est pas un peu tôt pour l’ironie ?

   -  Ça m’aide à me réveiller !

   Alyssa entra alors dans la cuisine :

   - Laisse tomber, papa, il a une araignée au plafond !  Ce matin, il se parlait à lui-même…  Je crois qu’il souffre d’un syndrome "post-clownatique".

   -  C’est de ta faute ! riposta Nathan.  Quand j’ai vu tes cheveux tout à l’heure, j’ai cru que le clown était revenu !" [p. 194]

 

Une aventure dont je découvrirai la suite avec plaisir :-)

17:17 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Je le note ! Merci...

Écrit par : Nahe | 28/08/2011

Répondre à ce commentaire

C'est pas un peu Jumanji, ça?
Et nous voilà à la fin des vacances. Elles ont passé comme un éclair, je trouve.
Bonne semaine et bonne reprise.

Écrit par : Philippe d | 28/08/2011

Répondre à ce commentaire

Sans doute, mais j'ai passé un bon moment ;-)

Merci, à toi aussi :-)

Écrit par : paikanne | 28/08/2011

Écrire un commentaire