10/08/2011

A comme Association, tome 3 : L'étoffe fragile du monde, Erik L'Homme

Présentation : persuadé qu'Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l'humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce !

association 3.jpgCirconstances : je remercie très chaleureusement Marmotte qui m’a permis de recevoir ce roman suite au concours organisé sur son blog, un opus écrit cette fois par Erik L’Homme.  [Je dois très vite me procurer le 4e tome puisque le 5e m’attend déjà dans ma PAL, dédicacé, grâce à lebonsai - swap Imaginaire - ]

Mon avis ? Lire un des tomes de A comme Association, c’est être sûr(e) de passer un bon moment, c’est renouer le contact avec l’un des protagonistes appréciés précédemment comme lorsque l’on revoit des amis de toujours…

J’ai pris beaucoup de plaisir à accompagner Jasper au cours de ses pérégrinations, agrémentées de ses "feintes à deux balles" qui me font rire (je me dois de préciser, pour être tout à fait honnête, que les hommes de la famille, à savoir frères et beau-fils rivalisent "d’ingéniosité" dans ce même registre) ; il a d’ailleurs trouvé adversaire à sa hauteur (!) dans le domaine avec Erglug :

  "Bêtement (comme d’habitude), je me crois obligé de dire quelque chose :

   - Comme le formule fort justement Sophocle (qui a eu la bonne idée d’être au programme du premier trimestre) : "Rendre service de tout son pouvoir, de toutes ses forces, il n’est pas de plus noble tâche sur la terre !"

   Autour de moi, les sourcils se froncent.  À tous les coups, les trolls n’aiment pas Sophocle. J'avais pourtant essayé de taper dans du lourd, pour les impressionner.  Je tente (bêtement là encore) de rattraper mon erreur :

    Je vous en prie, n’interrompez pas votre fête pour nous.  Erglug et moi, on est effectivement en association… de mâles fêteurs !

   Cette fois, les trolls présents secouent la tête et soupirent franchement.

   - Comme si un Erglug ne suffisait pas, lâche l’un d’eux.

   - Il a pas de poil et en plus il fait son malin.

   - Son malingre ! reprend Erglug, écroulé de rire par terre.

   Les trolls haussent les épaules et tournent enfin leur attention ailleurs." [p. 64 – 65]

C’est ce ton très humoristique que j’apprécie énormément dans cette série, d’autant que chacun des personnages principaux a ses spécificités.  Ombe, c’est la cynique "encarapacée" ; Jasper, c’est le "gentil" qui me plaît (hé oui, j’aime souvent les "gentils").

L’écriture est toujours aussi savoureuse et décrit avec bonheur les aventures trollesco-médiévales du jeune homme, dans l’ombre - vite atténuée - d’Ombe, au fil d’excellents échanges avec l’attachant Erglug, le troll de service…

À suivre : le tome 4, Le subtil parfum du soufre, écrit par le très regretté Pierre Bottero.

16:01 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

C'est une série qui est écrite par deux écrivains en alternance ?
J'avais lu un article au sujet de la mort de Bottero, mais comme ce tome-ci (antérieur à son décès) est écrit par un autre écrivain, je me posais la question...

Écrit par : Cajou | 10/08/2011

Répondre à ce commentaire

Oui, jusqu'au 4, tomes impairs, Erik L'Homme, tomes pairs, Pierre Bottero et puis Erik L'homme terminera la série seul...

Écrit par : paikanne | 10/08/2011

Écrire un commentaire