11/06/2011

Le Viandier de Polpette, t. 1 : L'ail des ours, Olivier Milhaud, Julien Neel, Jean-Luc Deglin

Présentation : à l’auberge du Coq Vert, les casseroles fument, les portes claquent et les sentiments contrariés sont légion. Au cœur de cette fresque enlevée : Polpette le cuisinier, Fausto le baron propriétaire, Alméria l’employée volcanique et une tribu de furets vindicatifs... Le jour où Fausto apprend l’arrivée de son père, puissant monarque qu’il n’a pas vu depuis ses 7 ans, c’est le branle-bas de combat dans l’auberge...

polpette.jpgMon avis ? Combien ai-je apprécié cette lecture…  La palette de couleurs déployée ainsi que le graphisme m’ont vraiment enchantée et je dois avouer que dans le cas d’une BD, même si je suis peu à même de juger l’éventuelle qualité graphique puisque je n’ai pas la formation ad hoc, je peux dire que si cet aspect ne m’attire pas ou pire, me rebute, je ne prendrai probablement pas la peine de "m’arrêter".   Dans ce cas-ci, j’ai gagné la BD lors d’un "concours-express" (merci Gallimard) et je viens d’en humeur les multiples saveurs car de saveurs, il est bien question puisque des recettes parsèment le fil du récit (elles raviront davantage les amateurs de viande… dont je ne suis pas). 

Oh, point d’aventures palpitantes ou rocambolesques mais une tendre simplicité dans cette auberge du Coq Vert (à l’insigne d’un chat !) où se côtoient de manière improbable des personnages hauts en couleur (!) qui vont tâcher de faire front lorsque débarque, avec tambours et trompettes, l’impressionnant père de Fausto, "monarque de profession".  Le jeune homme est dans ses petits souliers et espère pouvoir compter sur chacun des membres vivant au Coq Vert dont Polpette, le discret cuisinier qui n'en pense pas moins ; Alméria dont la discrétion est inversement proportionnelle à celle de Polpette ; Fausto, paresseux né "materné" par Biryani, une espèce de précepteur ou encore une petite bande de furets (dont j'ai rêvé cette nuit !).  

La question que je me pose : Polpette tiendra-t-il une place plus importante (celle que le titre semble vouloir lui accorder) par la suite ???

19:46 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Lu la semaine dernière, j'ai adoré cette BD ! Quelle fraîcheur !

Écrit par : Leiloona | 12/06/2011

Répondre à ce commentaire

Voilà un moment de lecture bien sympathique comme je les aime.
Je n'ai qu'une chose à dire vivement le tome 2 !!!

Écrit par : Isa | 03/07/2011

Répondre à ce commentaire

lu et très apprécié!

Écrit par : Violette | 01/06/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire