28/04/2011

Conte d'apothicaires, Gory

Présentation : une bande dessinée humoristique qui revisite, sur fond d’une intrigue policière, le monde de la pharmacie d’officine, son histoire et sa pratique quotidienne, en révèle ses aspects méconnus jusqu’à faire passer son emblème – la croix grecque – pour le symbole d’une société secrète mystérieuse et inquiétante…

Bref, ce Conte d’apothicaires, d’ailleurs sous-titré Da Pothicaire Conte, aurait parfois tendance à cligner

d’un œil parodique en direction d’un certain Da Vinci Code… Mais chhht…

 

conte apoth.gifMon avis ?  Je me suis inscrite pour recevoir cette BD parce que je me suis dit que cela changerait des romans et j’estime que j’ai énormément de découvertes à faire en ce domaine.

Concernant l’aspect graphique, je dois bien avouer que je l’ai peu apprécié mais c’est un avis purement subjectif ; il me serait d’ailleurs tout à fait impossible d’en faire une quelconque "analyse" puisque je ne suis nullement compétente en la matière.  Ce que je peux dire, c’est que j’ai trouvé, dans l’ensemble, les couleurs trop "franches" à mon goût.

Quant à l’histoire, j’y ai peu accroché.  Elle démarre comme une enquête policière avec la disparition du professeur Vieuzos, elle se poursuit avec ces "contes d’apothicaires" constitués d’anecdotes variées relatives aux officines, à l’image des blagues que l’on reçoit de temps à autre à propos de telle ou telle profession.  Ces anecdotes sont parfois amusantes.  Mais pas chaque fois.  Interviennent alors de manière abrupte Robocop et Terminator avant la résolution d’une partie de "l’énigme".  En fait, le reproche principal à l’égard de cette BD, c’est le fait qu'elle touche à tout, sans véritablement choisir une voie spécifique.

Je remercie l’auteur, Gory, ainsi que Les agents littéraires pour cette découverte, même si j’aurais aimé être plus enthousiaste car il s'agit d'une publication à compte d’auteur qui était, en outre, accompagnée d’un gentil mot lors de l'envoi.  Mais je dois rester honnête avec moi-même : je n’ai pas été franchement emballée...

14:54 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire