25/04/2011

Trolls et Légendes à Mons

Cette année, j'avais décidé de me rendre au Festival Trolls et Légendes à Mons ; c'était la première fois et ce ne sera nullement la dernière... sauf que dans deux ans, j'irai pour l'ouverture.

trolls et légendes 2011.jpgPremière chose : j'ai réussi à me tromper de parking et me suis retrouvée du côté des exposants et VIP.  Pas grave, on m'a laissée passer et ça me facilitait d'ailleurs l'entrée au bâtiment ; un "G. O." m'a d'ailleurs aidée à gravir cette "fausse pente", bien réelle pour les bras.

Je découvrais donc ce festival et c'est du plaisir pour les yeux avec les multiples déguisements et autres grimages arborés par des nombreux visiteurs ou exposants, jeunes ou moins jeunes.  Personnellement, j'avais in extremis pensé à mettre mon T-Shirt Cuvée des Trolls, histoire de...  Plaisir aussi pour les oreilles avec les instruments insolites qui font entendre leur voix.

J'ai d'abord commencé par faire un "tour général" afin de me repérer.  L'ambiance est bon enfant, les familles sont au rendez-vous et les enfants - ainsi que leurs parents - doivent être ravis de côtoyer fées, trolls, farfadets... Que de tentations pour le portefeuille qui, pour le coup, n'a même pas réussi à user de magie afin de se remplir miraculeusement...  Les bijoux abondent mais j'ai réussi à ne pas succomber aux superbes boucles d'oreilles (mon péché mignon) ; les lutins, elfes, créatures féériques, aux couleurs chatoyantes, sont légion dans des stands où, souvent, le bois est présent.  Qui veut trouver chaussure médiévale à son pied ou robe enchanteresse est aux anges.  J'ai parcouru aussi les allées où les joueurs, nombreux, s'adonnaient à leur passion.

Et surtout, j'ai "déambulé" dans l'espace "livres" ; comme c'est étonnant !  Premier tour afin de repérer les lieux, et surtout les couvertures et les auteurs, ou le contraire. 

J'ai d'emblée repéré où devait se trouver Robin Hobb (que j'ai saluée par la suite alors qu'elle-même se promenait) en raison de l'importance de la file de gens désireux d'obtenir une dédicace mais je n'ai pas  attendu parce que, au risque de me faire lyncher, je dois avouer que je n'ai (encore) jamais lu cette auteure. 

Je repère alors la casquette de Pierre Pevel... et lui dessous.  J'attends que les lecteurs précédents en aient terminé et je lui demande s'il accepte de dédicacer des livres que j'ai déjà : j'ai maintenant quelques mots sur Les Lames du Cardinal et Les Enchantements d'Ambremer.  Je sors alors de mon sac un petit présent  ; je supposais, d'après des informations glanées çà et là, qu'il doit est gourmet (gourmand ?) et après mûre réflexion, je suis venue avec un pot de "pâte de speculoos" à tartiner.  Apparemment, j'ai mis dans le mille.  Conséquence : je suis ravie. 

TrollsLeg.2011.1.JPGDeuxième rencontre : Sire Cédric. Alors, (le beau) Sire Cédric (à l'accent charmant), je viens tout juste de le découvrir grâce au partenariat Livraddict et le lui ai dit.  On a évoqué la "discussion" récente sur  le site, les "critiques" des blogueurs... et j'ai fait dédicader L'enfant des cimetières ainsi que Le jeu de l'ombre que je n'ai pu m'empêcher d'acheter ; il m'a dit que j'y retrouverais Vauvert : impossible de résister !  Il a lui-même proposé de se déplacer pour que nous puissions être pris en photo par une gentille lectrice.  Charmant, Sire Cédric...

DSCN1423.JPG

 

 

 

 

  DSCN1425.JPG

 

 

 

 

 Troisième belle rencontre : Erik Wietzel pour lequel j'ai mis quelques deniers dans Ne cherche pas à savoir.  Après avoir discuté un moment avec lui (de My Major Company à la blogosphère en passant par FB...), j'ai acheté le tome 1 d'Elamia.

DSCN1426.JPG

 

 

 

 

 

Quatrième rencontre : Justine Niogret.  Pierre Pevel m'avait conseillé Chien du heaume de cette auteure installée à ses côtés.  Après avoir "pris la mesure de ce que je pouvais encore dépenser" (!), je suis retournée auprès d'eux et me le suis procuré.  Petit "deal" avec cette agréable jeune femme : si le roman m'a plu, je lui apporte la prochaine fois un pot de pâte de speculoos (elle avait lorgné sur celui de son compagnon de table).  C'est dit.

J'aurais bien aimé acheter des tas d'autres romans (Charlotte Bousquet, Jean-Luc Marcastel, Alan Spade...), voire de superbes albums jeunesse, mais il m'a (malheureusement) fallu raison garder et je m'en suis revenue dans ma chaumière (euh, je m'égare, là).

11:42 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Quel plaisir de lire ta chronique .... un vrai régal !!! :-)))

Écrit par : Jacqueline | 25/04/2011

Répondre à ce commentaire

Merci, Jacqueline ;-)

Écrit par : paikanne | 25/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai aussi adoré ce Festival !!
Moi, j'ai presque tout lu de Robin Hobb mais je n'ai pas attendu pour la dédicace...
J'ai adoré ma rencontre avec Sire Cédric mais moi, je n'ai pas osé demander de photo...
Les autres auteurs que tu cites, je ne les connais que de noms.
Comme toi, je me suis restreins niveau achats, autrement, j'aurai fait un malheur ! ^^

Écrit par : PetiteMarie | 04/05/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire