08/04/2011

Le Livre des lunes, T. 1 : 16 Lunes, Kami Garcia, Margaret Stohl

 

16 lunes.jpg

Présentation : j’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse.

Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver...

L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

Mon avis : j'ai lu ce roman, d’une part parce que j’en avais découvert énormément de critiques, souvent bonnes, sur le Net et d’autre part, parce qu’un élève (un des garçons à qui j’ai déjà prêté à plusieurs reprises des livres "supplémentaires") m’en a parlé en me le recommandant.  J’ai sauté sur l’occasion en lui disant que je le garderais durant le congé de Pâques mais, prise par le récit, je l’ai finalement terminé sur quelques jours.

Il est donc question d’Ethan, un adolescent d’une quinzaine d’années qui se morfond dans cette ville de Gaitlin à l’atmosphère pesante, étouffante, une espèce d’espace clos sur lui-même où chacun (sur)vit dans l’obsession de la Guerre de Sécession dont les habitants commémorent chaque année une bataille gagnée par le Sud, faisant discrètement abstraction de la défaite finale. Une ville régentée par un puritanisme féminin outrancier (les Filles Américaines Révolutionnaires) sur lequel Ethan est capable de porter un regard critique car ses parents, férus de littérature, ont toujours tâché de lui ouvrir les yeux sur le monde. 

Mais depuis le récent décès de sa mère, Ethan se sent seul, son père ayant préféré se couper de tout pour vivre en ermite.  Ne subsiste à ses côtés qu’Amma, sa nounou en quelque sorte, adepte de sortilèges, un œil implacable prêt à tout pour protéger son "garçon". 

Et de protection, Ethan en aura besoin lorsque Lena débarque dans cette ville hostile à tout individu un tant soit peu différent ; or différente, Lena l’est, indiscutablement.  Ethan découvre en elle la jeune fille avec laquelle il "vit des rêves" depuis quelque temps, au sens propre du terme, qui les laissent tous deux pantelants.

Il est plus rare que le point de vue adopté soit celui du jeune homme dans ce genre de récit et j’ai trouvé cet aspect appréciable ; un regard original sur ce qu’ils aimeraient appeler leur histoire, luttant envers et contre tout, y compris l’incompréhensible et l’inexplicable ; luttant surtout envers et contre tous car ces deux-là, personne ne souhaite les voir s’unir.  La mélancolie imprègne d'ailleurs l'ensemble du récit, comme un voile (noir) qui recouvrirait cette bourgade...

Le personnage de Lena, subtilement dépeint, est nuancé et animé de contradictions : doit-elle (peut-elle) se laisser entraîner par ses sentiments au risque de nuire à Ethan, et accessoirement à elle-même, ou bien doit-elle renoncer ?

J’ai aussi aimé Link, l’indéfectible (le seul) ami d’Ethan, celui qui l’accompagne, le soutient malgré l’hostilité affichée de la populace, tout comme Macon, l’oncle de Lena, ce "vieux fou de Ravenwood", ainsi que son étrange (le mot est faible !) famille.

Quant à savoir si cela ressemble à Twilight comme je l’ai lu à plusieurs reprises, impossible pour moi de me prononcer puisque je n’ai pas lu cette saga et n’ai, d’ailleurs, nulle intention de le faire…

Le même élève devrait me prêter 17 Lunes à la rentrée : merci Florian ! 

23:02 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Cool ! Si j'avais pu préter mes livres à ma prof ça aurait été super. ^^

En tout cas, pour ma part 17 lunes est beaucoup mieux que 16 lunes. Moins romancé, plus sombre. Je l'ai dévoré, il y a des nouveaux personnages qui entrent en jeu...

Bonne lecture pour la suite ! (et ça n'a rien avoir avec Twilight)

Écrit par : Aube | 09/04/2011

Répondre à ce commentaire

Contente de voir quelqu'un de plus qui l'a aimé !
Je l'ai beaucoup aimé mais j'ai préféré 17 lunes :)
J'espère que la suite te plaira !
Et je confirme ce qu'à dit Aube, ça n'a rien à voir avec Twilight !

Écrit par : Anasthassia =) | 09/04/2011

Répondre à ce commentaire

Hé bien, je me réjouis de le lire bientôt ! Bon WE à vous deux !

Écrit par : paikanne | 09/04/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire