07/02/2011

Le journal d'Aurélie Laflamme, T. 2 : Sur le point de craquer !, India Desjardins

laflamme 2.jpgPrésentation.  Petite précision préalable : je n’ai pas lu le tome 1 des aventures de cette jeune demoiselle même si j’en ai, bien évidemment, beaucoup entendu parler.  Grâce à Camille des Éditions Michel Lafon, j’ai reçu gracieusement ce deuxième opus et je dois avouer que le livre est tellement beau, graphiquement, "couverturement" parlant que j’en ai presque aussitôt ouvert la porte… en l’occurrence retiré l’élastique qui clôt l’ouvrage.  Je me suis dit que cette lecture ferait contraste avec une autre, en cours, d’un tout autre genre : La voleuse de livres de Markus Zusak.  J’avais raison.

 Je reviens donc à la présentation de ce journal intime : « entre sa mère qui cherche l'âme sœur sur Internet sans se soucier des maniaques sur qui elle pourrait tomber et sa meilleure amie Kat en plein chagrin d'amour, Aurélie n'en peut plus. Et alors que ses sentiments pour Nicolas sont de plus en plus forts, voilà que Kat lui propose de passer un pacte de célibat. Elles seraient ainsi liées jusqu'à la fin du lycée contre tous les mecs de la Terre… Si on ajoute à cela son nouveau voisin qui la colle carrément et le travail scolaire de rattrapage, pas étonnant qu'elle soit sur le point de craquer ! »

Mon avis : une bulle de légèreté, un agréable moment de détente, une fenêtre sur ce que peuvent être, ou ont été, selon l’âge, les préoccupations adolescentes grâce à cette jeune fille de bientôt 15 ans, Aurélie Laflamme.  Et quelle flamme ! 

Les phrases s’enchaînent de manière fluide, au fil des pensées d’Aurélie sur sa vie vraiment très très compliquée.  C’est du moins ce qu’elle pense car il est bien évident que le moindre événement, aussi anodin soit-il, peut avoir des répercussions inimaginables au regard des adultes qui, décidément, n’y comprennent rien.  Ou si peu.

Le point fort de ce récit est indéniablement l’humour.  J’ai vraiment pris plaisir à lire les péripéties d’Aurélie à tel point qu’il m’est vraiment arrivé, non pas de sourire mais bien de rire.

Dialogue sur le vif :

- Moi : hi, hi, hi (= rires) ;

- Arnaud : Qu’est-ce qu’il se passe ? (dans un roman, on écrirait "que se passe-t-il ?") mais nous ne parlons pas ainsi, du moins, pas entre nous ;-)) ;

- Moi : hi, hi, hi (rires, bis) ; - Arnaud, un ton plus élevé : Qu’est-ce qu’il se passe ? ;

- Moi : hi, hi, hi (rires, ter) ; - Arnaud : … ; - Moi : c’est le livre, vraiment marrant ; Arnaud : … (bis).

Je disais donc de l’humour, beaucoup d’humour, des répliques savoureuses qui sonnent juste. 

 

14h12

J’ai attendu de connaître le numéro de téléphone de Nicolas par cœur avant de me sentir prête à l’appeler et il se trouve que son numéro est très long à mémoriser.  Je me demande ce que je pourrais lui dire… Mais il m’a dit de l’appeler, alors peut-être que lui a des choses à me dire et que je n’ai pas besoin de trouver les sujets de conversation.  Je pourrais peut-être lui dire que ça ne se fait pas de se salir les mains avec un stylo.  Non, c’est un peu agressif. Peut-être "Es-tu doué pour ouvrir les pots de confiture ?"  Ha ! ha ! ha ! Non, c’est con.


14h15

OK, je suis prête.  Je l’appelle.


14h15 (et 30 secondes)

Ouh, non ! Pas capable ! Hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi !


14h16

Bon, j’y vais.


14h16 (et 30 secondes)

Hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi ! hi !  Nooooooooooooon !


14h17

Si jamais je réussis à l’appeler, il ne faut pas que je lui parle du 23 décembre, jour où on s’est embrassés.


14h17 (et 30 secondes)

OK.  Je compose son numéro.  Wouaaaaaah ! Je rougis.  Ca sonne.  Au secouuuuuuuuuuuuurs ! Qelqu’un répond.  Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! C’est une dame.

Moi : Euh… oui, allô.  Euh… est-ce que je pourrais parler à Nicolas, s’il vous plaît ?

Madame (sûrement la copine du père de Nicolas) : Il n’est pas là, est-ce que je peux prendre un message ?

Moi : Euh… non merci, je vais rappeler.

Ah merde ! J’étais prête !


15h10

Je me demande dans combien de temps je peux le rappeler.  Dans une heure ?  Ou demain ?  Le truc, c’est que ça m’a pris du temps pour me motiver, et là, j’étais prête, alors c’est comme du gaspillage de préparation mentale.  Non, je vais avoir l’air tache si je le rappelle.


15h14

À moins que je change ma voix.  La dame ne pourra pas dire qu’il y a une fille qui a appelé deux fois, parce que je vais avoir changé ma voix et, donc, je serai méconnaissable !


15h16

OK, je me lance ! Ça sonne.  C’est un monsieur qui répond.  Comme je suis surprise et que je m’attendais à faire une nouvelle voix, je me suis dit, pendant que je demandais à parler à Nicolas, que c’était inutile que je change ma voix puisque cette nouvelle personne n’avait jamais entendu ma première voix (à moins qu’ils utilisent le mains libres).  Alors, ça a donné quelque chose comme ça :

Moi (nouvelle voix plus grave) : Est-ce que je…

Moi (voix de transition) : pourrais…

Moi (vraie voix avec débit plus rapide) : parler à Nicolas s’il vous plaît ?

Monsieur (sûrement père de Nicolas) : Il n’est pas là en ce moment, est-ce que je peux lui laisser un message ?

Moi : Euh, non, merci.  Je vais rappeler (JAMAIS).

Monsieur (sûrement père de Nicolas) : Est-ce que c’est toi, Aurélie ?

Moi : Euh… Non, vous vous trompez de numéro.  (Mais qu’est-ce que je dis là, moi ?  C’est moi qui ai appelé !) Bye.

Ah, merde !  J’aurais dû attendre ce soir avant de le rappeler. […]

Du vécu, je vous le disais...


Autres épisodes hilarants : les anecdotes relatives à Aurélie débitées par sa maman à Nicolas, invité à dîner chez elles… suivies, quelque temps plus tard, par la "vengeance d’Aurélie" lorsque,cette fois, c’est François Blais, l’ami de sa mère, qui est invité !

En Résumé : un bon moment à passer, l’occasion d’une parenthèse…

16:08 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

J'ai adoré le premier tome donc je compte bien m'acheter celui-ci qui m'a l'air tout aussi drôle ! :D

Écrit par : MyaRosa | 07/02/2011

Répondre à ce commentaire

Un bon moment en perspective :-)

Écrit par : paikanne | 07/02/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai lu le premier tome ce week-end, et déjà j'avais ri... alors autant dire que ce second volume va atterrir très vite dans ma PAL. Faut pas déconner, une parenthèse aussi drôle, faut la lire.

PS/ Tu as lu "Georgia Nicolson"? A mon avis ca te ferait rire aussi.

PSS/ Tu lis "La voleuse de livres"? Je te souhaite un aussi grand coup de coeur que pour moi. Ce livre est... marquant. Bonne lecture!

Écrit par : Lalou | 08/02/2011

Répondre à ce commentaire

Non, Lalou, je n'ai pas (encore) lu Georgia Nicolson ; quant à La voleuse de livres, je suis moins enthousiaste que toi, j'aime bien mais sans plus (je suis à peu près à la moitié) ;-)

Écrit par : paikanne | 08/02/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai également beaucoup ri en lisant ce deuxième tome ! Hâte de découvrir le troisième du coup :)

Écrit par : Luna | 03/06/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire