15/01/2011

Bibliomanies, Ivres de Livres

bibliomanies.jpegUn livre publié par Ivres de Livres et qui se nomme Bibliomanies !  Une histoire de livres en somme… 

Cet ouvrage agréable à lire (hé oui !) et doux et lisse au toucher (aussi !) évoque, à travers les siècles, des comportements liés à la passion parfois excessive des livres, que ce soit sous forme de réflexion ou d’anecdotes.  Petit clin d'oeil aux blogueurs qui étalent sur leurs pages cet attrait pour le livre ?  Et ces auteurs, de Sénèque à Albert Cim en passant par Pétrarque, D’Alembert ou encore Nodier, Flaubert… ont parfois le verbe dur à l’égard d’un comportement jugé excessif.

"Tu as sans cesse un livre à la main et tu lis continuellement, mais tu ne comprends rien à ce que tu lis ; tu es un âne secouant l’oreille en entendant jouer la lyre" ; "Laisse-moi donc les livres, et vaque à ce que tu sais bien."  Lucien de Samosate.

"Ne voit-on pas effectivement tous les jours des gens incapables d’application, privés de toute science, acquérir des bibliothèques nombreuses, dont l’étalage, déplacé chez eux, prouve qu’ils ont bien moins de sens que d’argent, et que jamais l’abondance des richesses ne pourra remplir les vides de l’ignorance ?"  Louis Bollioud-Mermet.

" BIBLIOMANIE, s. f.  fureur d’avoir des livres, et d’en ramasser. […]

Il s’ensuit de-là que l’amour des livres, quand il n’est pas guidé par la Philosophie et par un esprit éclairé, est une des passions les plus ridicules.  Ce serait à peu près la folie d’un homme qui entasserait cinq ou six diamants sous un monceau de cailloux."  D’Alembert.

"Il est […] des cas plus particuliers, où la passion va jusqu’à l’exagération et la singularité et tombe dans la démence ; où le bibliophile se transforme en bibliomane, où il devient le bibliolâtre, pour qui le livre est TOUT, et pour qui parfois tout le reste n’est rien et ne compte plus."

Pourvu que je ne devienne jamais bibliolâtre

Merci à BoB et aux Editions Ivres de Livres pour ce partenariat.

12:44 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire