21/12/2010

Nightshade, 1 : Lune de Sang, Andrea Cremer

nightshade.jpg

Une plaisante découverte qui nous entraîne sur les pas (pattes) de loups, ou plus exactement de Protecteurs, c’est-à-dire de jeunes qui vivent au sein de leur meute et peuvent, à leur gré, passer de la forme humaine à celle du loup. 

La narratrice se nomme Calla, une adolescente destinée à devenir l’alpha de sa meute (les Nightshade) suite à son union programmée pour La lune de sang avec Ren, l’alpha des Bane.  Tout irait comme sur des roulettes si Calla n’avait fait la connaissance de Shay, un humain destiné à jouer un rôle particulier au sein de ce monde régi par les Gardiens, aidés des Protecteurs, en lutte contre les Chercheurs.  Calla se retrouve alors prise entre deux feux (si l’on considère le nombre de fois où le feu qui "brûle en elle se déclare", c’est véritablement le cas de le dire !).

Je me suis facilement laissé emporter par ce récit dont les personnages sont pour la plupart nuancés.  Pourtant, je reste sur ma faim (de loup !) car à l’issue de ce premier volume, l’histoire a globalement peu progressé ; je dirais que ce qui était pressenti a bien eu lieu.  En outre, si l’on enlève les passages, oh combien nombreux, relatifs aux tergiversations et autres atermoiements de Calla à propos de Ren (sexy) et Shay (attendrissant) /Shay (émouvant) et Ren (attirant), le roman se réduit presque à peau de chagrin.  Personnellement, j'aurais choisi tout de suite Shay !

Un livre qui devrait ravir les adolescents.  Merci à Gallimard Jeunesse !

16:37 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Ah là en revanche, je ne suis pas d'accord avec toi, lol. Pour moi c'est Ren x) Parce qu'au-delà de son physique (sacrément avantageux) et son caractère... d'alpha (?), il tient beaucoup à Calla et cet attachement m'a profondément touché, plus que celui qui unie Shay et Calla.
Sinon rien à redire, j'ai adoré ce livre, et je brûle de savoir la suite !

Écrit par : l0raah_ | 29/01/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire