08/12/2010

Deux mille kilomètres avec une balle dans le coeur, David Agrech

agrech.jpgPrésentation de l’éditeur : Daniel Ferrey n’est rien.  Même pas une petite frappe. De quoi étonner la police quand elle découvre qu’il a été la cible de tireurs bien organisés. Il faut dire qu’il passe ses journées à jouer aux courses et s’invite le soir chez sa sœur, mariée à un investisseur immobilier… un vrai parasite ! Alors cette histoire de tueur le surprend lui aussi, d’autant qu’il apprend que le tireur a été retrouvé abattu. Comme si quelqu’un cherchait à le protéger…  Car Daniel en mettrait sa main à couper : le soir où on a voulu le tuer, tandis qu’il gisait sur le sol, quelqu’un - un ange gardien ? - est venu lui parler, et lui a ainsi permis de tenir jusqu’à l’arrivée des secours.  Daniel ne veut pas être le dernier à comprendre et décide de mener l’enquête de son côté, une enquête à l’envers où celui qui est recherché n’est plus l’assassin mais un mystérieux "sauveur"…

Mon avis : j’ai lu ce roman dans le cadre d’un partenariat avec Livr@ddict et Le Masque que je remercie.

Deux choses m’ont d’emblée interpellée : le titre, pas banal, ainsi que le Prix du Roman d’Aventures dont le récit a été gratifié.

Le début est pour le moins original puisqu’alors que Daniel devient la cible d’un tueur visiblement professionnel et qu’il croit sa dernière heure venue, il tâche à tout prix de s’en sortir grâce au regard et aux paroles de réconfort d’une femme, apparemment venue lui tenir compagnie durant ce qu’il suppose être les ultimes minutes de son existence.  Dans le collimateur de la police (pourquoi des professionnels s’en sont-ils pris à ce quidam s’il n’a rien à se reprocher ?), il décide de tout mettre en œuvre pour retrouver cette femme qui lui a apporté, semble-t-il, plus que ce qu’il a jamais espéré recevoir. 

S’ensuit alors une quête qui l’entraînera sur des sentiers qu’il n’était visiblement pas destiné à explorer, d’où, probablement, le prix reçu mais je dois bien avouer qu’à ce niveau, je suis restée sur ma faim (sur ma fin aussi d’ailleurs mais je n’en suis pas encore là).  Je suppose que je m’attendais à davantage de péripéties alors que Daniel fait de temps à autre du surplace ; à d’autres moments, j’avais l’impression que le propos s’éparpillait, comme si l'auteur avait voulu en quelque sorte explorer des tas de possibilités ; le résultat  m'a quelquefois paru inabouti, comme lors de l’épisode d’Anja par exemple qui m’a, en outre, semblé incongru. 

Le roman est malgré tout aisé à lire, les chapitres sont souvent courts et permettent de rebondir aisément sauf un qui dénotait dans cet ensemble en raison de sa (trop grande) longueur eu égard au reste, à savoir la relation de "Clara".  La fin m’a aussi déçue, la réflexion qui m’est venue à l’esprit, c’est "tout ça pour ça". 

Je suis pourtant contente d’avoir découvert ce récit, au côté d’un personnage principal à l’humour parfois caustique mais pas trop ; c’est typiquement le genre de roman que je ne me serais probablement pas procuré mais que je suis ravie d’avoir reçu via un partenariat  : celui que je lis volontiers, non pas au point de ne pouvoir m’arrêter, non pas au point, non plus, d’avoir envie d’en interrompre la lecture…  Un bon moyen terme, finalement…

17:47 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

coucou ! eh bien, de mon côté, j'ai bien plus apprécié que toi ma lecture, et le passage de Clara m'a beaucoup plu... quant au fait qu'il ait reçu le prix aventures, j'avoue que je ne sais pas forcément trop pourquoi non plus, à part que c'est une drôle d'aventure que vit le héros... J'ai trouvé chez David Agrecht une plume qui m'a séduite, et je suis ravie d'avoir fait sa connaissance moi aussi !!

Écrit par : flof13 | 09/12/2010

Répondre à ce commentaire

Et oui, tout ça pour ça... je ne l'ai pas dit ainsi, mais c'est un peu le sentiment, et j'ai été aussi très étonnée de toute la place prise par la partie consacrée à Clara ! Bref, un livre qui se lit bien mais dont je ne garderai pas un souvenir impérissable...

Biz

Écrit par : nanet | 09/12/2010

Répondre à ce commentaire

moi, j'ai assez bien aimé la fin, même si la "révélation finale" se devine dès l'apparition de Clara. Il y a eu d'autres intrigues policières (Victor, Clara...) qui ont relancé le récit sur ce que l'on attendait dès le début : de l'action, de l'aventure et des vraies intrigues.
et puis nous ramené au tout début comme dans un cycle, je trouve que c'est une assez jolie manière de terminer un récit.

pour le reste, par contre... :(

Écrit par : constance 93 | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire