29/11/2010

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes

des fleurs pour algernon.jpgAlgernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence.  Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie…

Mon avis : avant tout, je trouve que la 4è de couverture dévoile beaucoup trop de l’histoire, je me suis donc permis de n’en sélectionner qu’une partie… 

Voici une lecture particulièrement interpellante en raison du propos évoqué, à savoir l’acquisition fulgurante de "l’intelligence" par un attardé mental.  Nous découvrons ce parcours par l’intermédiaire des "contes randus" de Daniel relatifs à cette expérience, lui qui souhaite ardemment devenir "un télijan".  Je dois avouer qu’il m’a été ardu au début de lire ces pages écrites presque de manière phonétique mais le procédé est tout à fait intéressant puisqu’au fur et à mesure de ses progrès, Daniel acquiert la faculté d’écrire de manière correcte, ce qui facilite bien vite la lecture. 

J’ai été particulièrement émue par certains passages, principalement lorsque Daniel découvre que bon nombre de ceux qu’il considérait comme ses amis se jouaient de lui ; ce qu’il pensait être de l’intérêt pour sa personne n’était souvent, en réalité, que moqueries destinées à égayer la galerie, chose dont Daniel n’avait absolument pas conscience mais dont il va prendre la pleine mesure au fil de son évolution.  Quelle détresse alors chez cet homme qui comprend parallèlement que, même pour les scientifiques à l’origine de l’expérience, il n’est qu’un cobaye, à l’instar d’Algernon, la souris qui a rendu possible cette tentative.

    "Comment puis-je lui [ = le Pr Nemur] faire comprendre qu’il ne m’a pas créé ?

   Il commet la même erreur que les autres quand ils regardent une personne faible d’esprit et en rient parce qu’ils ne comprennent pas qu’il y a tout de même des sentiments humains dont il faut tenir compte.  Il ne comprend pas que j’étais une personne humaine avant de venir ici.

   J’apprends à contenir mon ressentiment, à ne pas être si impatient, à attendre…  Je suppose que je mûris.  Chaque jour, j’en apprends de plus en plus sur moi-même, et mes souvenirs qui ont commencé à surgir comme des vaguelettes me submergent maintenant telles d’énormes lames de fond."

Bouleversement permanent alors que Daniel ne cesse d’observer et de s’observer tandis que le test prend progressivement une tournure imprévue…

De rares moments m’ont parfois paru longs mais ce livre doit être lu, me semble-t-il, pour tâcher d’entrouvrir une porte sur le regard que la société pose parfois (souvent) sur celui qui est différent ; une prise de conscience telle une claque en pleine figure…

D'autres avis pour cette lecture commune sur Livr@ddict : Mina, Lisalor, flo_boss, Ptitetrolle, Ethernya, Opales, Mina 88, scor13, PetitepomMélusine, Nathalie, Lexounet.

11:00 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

J'ai énormément aimé aussi même si je n'ai pas encore finis. Je ne m'ennuie jamais tellement le discours est juste.

Écrit par : Lexounet | 29/11/2010

Répondre à ce commentaire

Un roman excellent ! que ce soit de son contenu ou de sa forme ! L'évolution de l'écriture en fonction de l'évolution du personnage m'a beaucoup impressionné.

Écrit par : Marc | 02/12/2010

Répondre à ce commentaire

Ce livre est un véritable coup de coeur pour moi ! C'est dingue de voir tout ce que Charlie subit et traverse... je ne pense pas que quelqu'un puisse rester insensible devant ce livre !

Écrit par : Luna | 01/09/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire