12/09/2010

Petits becs du Québec, Marie Rougemont

becs québec.jpegUn véritable régal que ces "petits becs du Québec"…  Quelques heures d’une belle balade à la Réunion à la sauce québécoise.  De multiples parfums qui, réunis, en arrivent à provoquer des étincelles…

Présentation de l’éditeur : juillet 2008, fin d’année scolaire pour Céline, 15 ans, qui mène une vie bourgeoise et très cadrée entre des parents affectueux et unis, dans l’île de la Réunion.

L’arrivée de sa tante Caroline, figure pétillante du show-biz au Québec, va troubler ce quotidien tranquille et solitaire… Pourquoi cette hostilité entre ses parents et cette tante d’Amérique un peu surprenante mais si attachante, si généreuse ?

Moments merveilleux, tensions et conflits se succèdent sous la plume de Céline. De vieilles plaies sont mises à nu mais ces épisodes douloureux vont faire évoluer les rapports dans la famille et dessiner pour Céline, les jours à venir sous d’autres couleurs.

Mon avis : un réel moment de fraîcheur raconté grâce à des mots savoureux, ceux de Céline qui a décidé de mettre sur papier ces quelques jours de juillet qui sont en train de  "chambouler" totalement son existence, aussi réglée que du papier à musique.

Les vacances vont bientôt commencer quand sa tante, qui réside au Québec, annonce son arrivée sur son île natale.  Céline ne la connaît pas mais sent que celle qui se révèlera un  "ouragan" provoque d’emblée chez ses parents un malaise palpable qui gonflera insidieusement… 

Et Céline découvre Caroline dont la personnalité est à mille lieues de celle de ses parents car chacun des moments de l’existence de l’adolescente est minutieusement organisé, presque minuté.  Un emploi du temps (sur)chargé entre l’école et les innombrables activités concoctées par sa mère, pour le "bien" de la jeune fille.   Or Caroline est tout autre et Céline se sent très attirée par cette tante on ne peut plus originale, tout en n’osant pas exprimer son enthousiasme, tant est immense la peur de décevoir ses parents.

Une belle écriture pour raconter l’histoire de Céline, tellement attachante et qui souffre en silence, à qui l’on aimerait tellement pouvoir ouvrir ne serait-ce qu’une lucarne vers la liberté.  Et si Caroline ?  Peut-être…

"Aucune de mes notes brillantes, aucun compliment de papa, pas même la main si douce de Kévin ne m’avaient fait cet effet.  Je n’ai pas reconnu tout de suite mon visage dans le miroir fêlé, accroché au mur.  J’avais tant de rouge aux pommettes et de feu dans les yeux.  C’est sûrement ça que Tata appelle rêver en couleur…"

Grand merci à BoB et aux Editions des soleils bleus pour ce partenariat.

 

15:49 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5) |

Commentaires

euh ça serait pas plutôt un partenariat avec bob ?

Écrit par : emilie | 12/09/2010

Répondre à ce commentaire

Si, si, j'avais oublié de l'indiquer ; c'est fait ;-)

Écrit par : paikanne | 13/09/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour et merci Paikanne.
Je suis très émue de lire qu'à l'autre bout du monde, mon petit roman ouvre des coeurs.

Marie

Écrit par : ROUGEMONT Marie | 14/09/2010

Répondre à ce commentaire

Voilà un roman que je vais ajouter à ma prochaine commande ! :-)))

Écrit par : Jacqueline | 17/09/2010

Répondre à ce commentaire

Il me le faut, il me le faut, il me le faut, ....

Rho la la, celui-là n'a plus le choix, il doit arriver chez moi vite! Faut que je le trouve d'urgence...

Et quel honneur, un petit mot de l'auteur! Wahw! :-)

Écrit par : Lalou | 23/09/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire