09/09/2010

Les ailes de Monsieur Simon, Nicolas Keszei

ailes simon.jpgPrésentation de l’éditeur : au milieu des années cinquante, dans le quartier bruxellois populaire des Marolles, Max passe une enfance heureuse entre sa mère, propriétaire du café "Chez Friquette", ses "papas" de substitution, habitués des lieux, et Olga, sa fidèle compagne de jeu. Enthousiaste et débrouillard, le garçon mène une vie insouciante bien que profondément marquée par l’absence de son père, fantôme à propos duquel il ignore tout…  Un beau jour, un certain Monsieur Simon passe la porte du café familial, ce qui bouleverse l’univers de Max. Qui est vraiment ce vieux Monsieur accompagné d’une corneille noire ?  Et que trafique-t-il le soir seul dans sa chambre mansardée ?

Mon avis : difficile de parler de ce récit sans trop en dévoiler car sa puissance réside précisément dans les pans de l’histoire que je ne veux me permettre de divulguer, sous peine de me retrouver à  la place d’une de ces quatrièmes de couverture sur lesquelles je peste parce que tout est dit.  Ou presque. 

Alors, que puis-je écrire ?  Que le récit joue à la fois sur ce que fut, en son temps, une épouvantable réalité et sur un aspect fantastique, fil conducteur lié à Max, ce "gamin" que l’on suit au fil des pages, tantôt adulte, tantôt enfant…  car les événements ne sont pas relatés dans un ordre chronologique.  Cela ne nuit pourtant nullement à la compréhension d’un texte, au demeurant fort bien écrit.

Même si l’on devine certains faits à venir, ou plus exactement à lire, le roman n’en est pas moins émouvant, et devrait "laisser une trace" chez les adolescents auxquels il est principalement destiné.  Une réussite, donc.

Merci aux Editions du Chemin pour cette découverte…

21:42 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire