02/07/2010

Un mètre quatre, Anne de Rancourt

un mètre quatreMerci à BoB et Pocket pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir l’histoire, très touchante, de cette petite fille malade qui va pouvoir, lors de ses "stages" à l’hôpital, s’épancher dans un cahier bleu (impossible, à cet égard, de ne pas penser à Oscar et la dame rose d'E.- E. Schmitt).  Elle y déposera ses douleurs mais également ses (sou)rires, dans une complicité sans faille avec sa tante Alice, sa tante-fée.

Le récit se lit vite (120 pages) ; les mots sont à la fois remplis de fraîcheur et émouvants mais je dois bien avouer que deux éléments m’ont quelque peu dérangée : d’abord, la ponctuation "hasardeuse" puisque censément celle d’une petite fille de sept ans ; ensuite, à certains moments, j'ai trouvé que l'on s'éloignait trop, me semble-t-il, de l’écriture d’un enfant, on sent l’adulte derrière "qui désire écrire à la manière de...".  Cela dit, nul regret de l’avoir lu.

"J’aime bien les parenthèses parce que les mots ils se parlent tout bas avec la main devant la bouche quand ils se mettent dedans."

19:06 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) |

Commentaires

Je l'entame demain pendant ma traversée en bateau! Je pense que je devrais beaucoup apprécier.

Écrit par : Azilice | 03/07/2010

Répondre à ce commentaire

Chère Païkanne,
Quelle bonne idée: Faire comme si c'était la petite fille qui écrivait.
Cela permet de camoufler ses lacunes de façon crédible.
Enfin, les pseudo-intellectuels qui peuplent les blogs vont pouvoir s'épanouir et écrire des romans...
Merci, Anne de Rancourt!

Écrit par : Armand | 04/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je l'avais également repéré chez BOB ! Ton avis me donne envie

Écrit par : Liyah | 06/07/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire