28/04/2010

La Princesse des glaces, Camilla Läckberg

psse glacesLa Princesse des glaces, Camilla Läckberg, Editions Actes Sud, 2008, 381 pages, ISBN 2742775471

Je découvre, dans le cadre du Défi littéraire « Littérature policière sur les cinq continents » (http://defi5continents.over-blog.com/), une auteure dont je n’avais encore jamais entendu parler : Camilla Läckberg. 

Les renseignements glanés à son sujet sont  particulièrement alléchants puisque les ventes de ses romans sont présentées comme rivalisant avec celles de Millénium, de Stieg Larsson. 

Je dois bien avouer que je me suis d’emblée laissé porter par l’intrigue : Erica Falck, 35 ans, écrit des biographies et pour ce faire, a momentanément quitté Stockholm afin de s’intaller dans sa ville natale, un petit port de pêche sur la côte ouest suédoise.  Une amie d’enfance, perdue de vue depuis longtemps, y est retrouvée morte dans sa baignoire, les poignets tailladés.  Tout porte à croire à un suicide.  Presque malgré elle, Erica est mêlée à l’enquête et se lance à la recherche de la vérité, en compagnie de l’inspecteur Patrick Hedström au charme duquel elle n’est nullement insensible.  Erica apprend alors à connaître des facettes insoupçonnées de bon nombre des membres de cette société où les ragots vont souvent bon train, mais dans laquelle les non-dits jouent également un rôle prépondérant.

J’ai beaucoup aimé assister à la résolution de l’enquête et découvrir l’atmosphère rendue autour de chacun des personnages gravitant autour de l’héroïne : l’amie d’enfance, heureuse en apparence et pourtant détentrice d’un terrible secret, partagé avec un peintre génial mais délabré par l’alcool ; la famille riche de la région sur laquelle règne la matriarche ; la sœur d’Erica, aux prises avec un mari violent ; l’attendrissant inspecteur Hedström, troublé par Erica et malmené par un chef prétentieux et odieux ; un sympathique vieux monsieur qui introduit et clôt le récit... et souffre en silence à cause de sa mégère d’épouse…  

C’est parce que d’autres lectures doivent être envisagées avant sinon, je me plongerais d’emblée dans la suite des aventures de cette charmante Erica.

Un léger bémol : çà et là, quelques erreurs de style, principalement liées à la ponctuation, m’ont parfois dérangée…

20:39 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4) |

Commentaires

Je ne connais pas cette romancière.Je note la référence du roman car ta critique me donne envie de le lire !

Écrit par : Jacqueline | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

Jacqueline, tu me diras ce que tu en as pensé si tu te lances dans cette découverte...

Écrit par : paikanne | 29/04/2010

Répondre à ce commentaire

Je découvre !!! Bonjour Paikane, Je découvre ton site et je l'apprécie beaucoup. J'y reviendrai régulièrement. Je te conseille grandement Camilla Lackberg, une auteure que j'apprécie de plus en plus !!!
Bonne journée !!!
Au plaisir de parler polars ....

Écrit par : Richard | 08/05/2010

Répondre à ce commentaire

Voilà, je termine ce roman ! Un coup de coeur !!! Je vais, d'ailleurs, commander le suivant ! Comme toi, j'ai aimé l'intrigue - très bien "ficelée" - et "les portraits" des personnages - même secondaires -
Le même bémol : dû à la traduction ?
Merci de m'avoir fait découvrir cette auteure !!!

Écrit par : Jacqueline | 10/05/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire