12/04/2010

La petite fille de Monsieur Linh, Philippe Claudel

linhUn vrai petit bijou de poésie qui nous fait découvrir Monsieur Linh, exilé forcé d'un pays asiatique (Vietnam ?) dans un pays "sans odeur" (la France ?). Il n'a emporté avec lui qu'une vieille valise, une photo délavée, un peu de terre de son pays et sa petite fille, un nouveau-né particulièrement docile autour duquel tournera la vie de ce grand-père. Il va rencontrer Monsieur Barck, un "gros bonhomme" extrêmement bavard dont Monsieur Linh ne cessera d'écouter la musique des mots lors de leurs rencontres ... alors même que la langue lui reste inconnue. Une relation tendre unira ces deux-là, pardon, ces trois-là puisque nous ne pouvons nullement oublier la petite fille...

21:47 Écrit par paikanne dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

Un ravissement...!

Écrit par : noann | 28/01/2011

Répondre à ce commentaire

Ma première rencontre avec Philippe Claudel ... Je me souviens des lieux, des odeurs, de l'émotion face à cette relation entre M. Linh et M. Bark, sans les mots, mais pleine de tendresse et de celle qui unit M. Linh et cette petite fille qui le sauve de la solitude.
A lire absolument "Le rapport de Brodeck" (billet sur mon blog)

Écrit par : Mira | 20/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire