11/04/2010

L'année brouillard, Michelle Richmond

année brouillardLors de mon séjour à Fraiture, j'avais reçu en prêt quelques livres afin d'agrémenter les heures "creuses" (merci, Anne).  Parmi ces romans, il en est un que j'ai beaucoup apprécié, L'année brouillard de Michelle Richmond. 

Une fois commencé, je n'ai eu de cesse d'en découvrir la fin et pourtant, peu d'action, en définitive, dans ce récit.  Nous sommes à San Francisco et y découvrons la petite Emma, six ans, à la recherche de coquillages sur une plage, en compagnie de la compagne de son père, Abby, photographe professionnelle.  Cette dernière se détourne 30 secondes de la gamine afin de photographier un phoque éventré.  C'est durant ce court laps de temps que disparaît la fillette. 

Abby ne cessera de "revisionner" inlassablement les images qu'elle a, consciemment ou inconsciemment, "enregistrées", espérant y déceler quelque indice pouvant la mettre sur une piste.  La police enquête, hésitant entre enlèvement et noyade pendant que Jake, le papa, s'éloigne inexorablement de celle qui devait devenir sa femme...

Nous assistons au calvaire vécu par Abby qui se ronge de culpabilité et se lance à corps (à coeur aussi, d'ailleurs) perdu dans cette quête de l'enfant qu'elle "sent" vivante même si tous, autour d'elle, veulent la persuader du contraire.  Se trompe-t-elle ?

14:52 Écrit par paikanne dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Je suis desole que je ne peux pas ecrire en francaise...je vous remercie de votre mots a propos L'annnee brouillard.

Thank you for taking the time to read my book, and to share it with the readers of your blog.

I read your post about MS and was very moved by your honest expression of what it feels like to want to walk, to fear falling, to not know what will happen next.

I wish you the best,
Michelle

Écrit par : Michelle Richmond | 11/06/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire