29/05/2006

Lectures...

Malgré le "léger creux", je continue à lire ; voici donc pêle-mêle quelques impressions..."Ensemble, c'est tout" d'Anna Gavalda : j'ai littéralement ADORE. Une "brique" dévorée aussitôt commencée qui nous fait découvrir quatre personnages attachants que rien, ou presque, ne devait a priori réunir. Et pourtant, les fils se nouent et dénouent avec beaucoup de tendresse, parfois difficile à laisser s'épanouir. Un bijou...Dans le cadre du Prix Farniente 2007, outre l'excellent "Une bouteille dans la mer de Gaza" de Valérie Zenatti déjà évoqué précédemment, j'ai lu "Le quatrième soupirail" de Marie-Sabine Roger. J'ai moyennement apprécié, non pas en raison du sujet difficile (l'enlèvement, dans un pays d'Amérique latine, du père de Pablo du seul fait qu'il édite de la littérature révolutionnaire et la vie du gamin qui va tenter de retrouver son père, emprisonné et torturé) mais parce que l'écriture est très déroutante et ce récit me semble beaucoup trop difficile à lire pour les adolescents à qui il est destiné. A l'opposé, "Les brumes de Montfaucon" d'Anne Pouget, me paraît, quant à lui, trop "aisé" mais il a le mérite d'évoquer le Moyen Age dans un récit facile à lire, mettant en exergue la difficulté d'être juif à cette époque, et cela, même sous le règne de "Saint-Louis". Enfin, j'ai terminé hier celui, dans cette sélection, auquel j'ai le plus réfléchi au cours de ma lecture (même s'il a été vite lu tant j'avais envie de connaître la suite): "Elliot" de Graham Gardner. On y découvre Elliot, souffre-douleur de son ancienne école qui décide, en arrivant dans son nouvel établissement scolaire, que le passé devait rester derrière lui. Il va donc se surveiller constamment pour ne plus se retrouver du côté des victimes... mais s'il passait de "l'autre côté" ? Une histoire interpellante...

20:57 Écrit par paikanne | Lien permanent | Commentaires (2) |

Commentaires

C'est avec plaisir ... ... que je découvre tes notes de lecture. Je pense que "Elliot" devrait m'interpeller moi aussi. Ce type de victime, en partie responsable de ce qui lui arrive qui devient ou voudrait devenir bourreau, sans se sentir pour autant responsable, est une part de mon quotidien dans la gestion des conflits. Une lecture de vacances à prévoir car avant je n'aurai pas beaucoup de temps! Bonne fin d'année scolaire!

Écrit par : FC | 11/06/2006

Répondre à ce commentaire

Un livre léger, touchant, plein de tendresse ... Chouette lecture pour les vacances !

Écrit par : Mira | 20/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire